RMC Sport

Bayonne : Et si Chisholm restait ?

-

- - AFP

La rupture entre Mark Chisholm et Bayonne semblait proche la semaine passée. Finalement, les négociations ont reprise et le deuxième ligne pourrait rester au club la saison prochaine.

La semaine passée, Mark Chisholm n’avait pas hésité à faire partager ses états d’âmes sur les réseaux sociaux envers la direction de l’Aviron Bayonnais. Comme expliqué par RMC Sport, le deuxième ligne australien s’offusquait notamment que le nouveau président Francis Salagoïty soit revenu sur l’accord de principe qu’il avait négocié avec Manu Mérin, l’ex-président, pour une libération anticipée de sa dernière année de contrat. Du coup, les relations s’étaient tendues entre les deux parties et un départ semblait inéluctable. Mais selon nos informations, Mark Chisholm pourrait finalement rester à Bayonne la saison prochaine. Les discussions ont repris et le joueur pourrait même conserver son salaire actuel. Rien n’est encore acté, mais le deuxième ligne et capitaine de l’Aviron a repris l’entraînement avec le groupe. Aujourd’hui, sa principale préoccupation est de régler sa situation. Mais il semble déterminer à honorer son engagement et il a d’ailleurs gelé toutes négociations avec d’autres clubs.

Rokocoko plutôt partant

Si la situation de Mark Chisholm semble se stabiliser, l’issue de son dossier pourrait avoir des conséquences sur l’avenir de Joe Rokocoko. Si le centre ou ailier des All Black s’entraîne normalement et sans état d’âme depuis début juillet, un départ semble de plus en plus plausible. Bayonne, relégué en Pro D2, n’a pas les moyens de conserver ses deux stars Rokocoko et Chisholm. L’Union Bordeaux-Bègles et le Racing 92 sont sur le coup. Et selon nos informations, c’est le club francilien qui serait en pole position pour accueillir le Néo-zélandais.

Peikrishivili dans le viseur ?

Ensuite, comme l’avait évoqué le nouveau manager sportif Vincent Etcheto sur RMC Sport, Bayonne est à la recherche de quatre ou cinq joueurs. Selon nos informations, Anton Peikrishvili est dans le viseur de l’Aviron. Le pilier géorgien, joker médical à Brive en cours de saison, est sans club et s'entraîne même avec les Ciel et Blanc. En revanche, il semblerait que le club basque ait abandonné la piste menant au demi de mêlée gallois Richie Rees.

MR, WT et LD