RMC Sport

Quel avenir pour Chabal ?

Sébastien Chabal et Lionel Nallet

Sébastien Chabal et Lionel Nallet - -

Le départ de Sébastien Chabal n’a pas tardé à aiguiser les appétits du côté de nombreux clubs. Si l’international français a des pistes à l’étranger, des écuries françaises pourraient lui faire les yeux doux. Toulon ne ferme pas la porte.

Où jouera Sébastien Chabal la saison prochaine ? Depuis qu’il ne figure plus parmi l’effectif du Racing, la question est sur toutes les lèvres. La séparation brutale entre l’internationale et son club a d’abord étonné : « Sébastien n’a pas été viré mais cela y ressemble, commente Bernard Laporte, l’entraîneur toulonnais. Cela fait mal au cœur. Je connais bien Sébastien. J’espère qu’il ne va pas finir sa carrière là-dessus. Il a beaucoup apporté au rugby. A-t-il la rage de montrer qu’il méritait autre chose ? Il peut se relancer dans un club français. »
Toulon peut-il l’accueillir ? Selon nos informations, le président du RCT, Mourad Boudjellal, a relancé l’entourage du joueur ce vendredi. Bernard Laporte, quant à lui, refuse de fermer pas la porte à l’ancien joueur du Racing mais il émet un bémol : « Sébastien un joueur talentueux qui peut apporter beaucoup à Toulon, assure l’ancien sélectionneur du XV de France. La problématique, c’est que le recrutement a débuté depuis un certain temps et qu’on est en contact, comme tous les clubs, avec certains joueurs. Or, le cas Chabal arrive début février. C’est tard. On est déjà fourni à certains postes et il y a des contacts avancés avec certains joueurs. Je verrai mon président en début de semaine. On n’avait jamais pensé à Chabal parce qu’on pensait qu’il allait finir la saison avec le Racing. »

Au LOU avec Nallet ?

La piste toulonnaise n’est pas la seule. Comme en fin d’année dernière, alors qu’il s’interrogeait sur son avenir, Lyon s’est de nouveau montré intéressé pour s’attacher les services de l’international. Ce dernier pourrait être tenté à la seule condition que la LOU, actuellement 12e et premier non relégable, se maintienne dans l’élite. La destination plaît également à Lionel Nallet, grand ami et ancien coéquipier de « Caveman », même si ce dernier a trouvé un accord oral pour prolonger son contrat avec le Racing.
Quant à un départ au Stade Français, cela ne semble pas envisagé, le club de Thomas Savare estimant le joueur trop fortement marqué « Racing », l’ennemi intime. D'autre part, le Stade Français est en négociation avec d'autres joueurs pour la saison prochaine et veut limiter sa masse salariale.
D’autres pistes envoient le 3e ligne à l’étranger. Des contacts ont été établis avec un club japonais et des formations de l’hémisphère sud : « S’il va au Japon, il n’y aura pas le côté revanchard », commente Bernard Laporte. Alors qu’à Toulon…