RMC Sport

Toulon: Ma’a Nonu veut prolonger

INFO RMC SPORT. En fin de contrat l’été prochain, le centre international néo-zélandais du RCT, Ma’a Nonu (35 ans), ne pense pas à la retraite et veut jouer au moins un an de plus. Le président toulonnais Mourad Boudjellal est bien sûr intéressé, mais pas à n’importe quelle condition..

L’heure de la retraite n’a pas encore sonné pour Ma’a Nonu. Malgré ses 35 ans, le double champion du monde néo-zélandais n’a pas envie de raccrocher les crampons. Le centre du RCT, capitaine et auteur d’un essai lors de la défaite à Agen (26-24) samedi au côté de son compatriote Malakai Fekitoa, entend jouer au moins un an de plus. Plusieurs clubs suivraient déjà la situation de Nonu qui aimerait rempiler dans le Var où il est en fin de contrat. Arrivé à Toulon en 2015 après avoir battu l’Australie en finale de la Coupe du monde, l’ancienne star des All Blacks (103 sélections) avait signé pour deux ans plus une troisième saison en option.

>> Agen-Toulon; la colère froide de Boudjellal contre ses avants

Boudjellal: "Cela passe par le terrain"

Le voilà donc en fin de contrat l’été prochain comme son ancien compère Dan Carter, dont le cas suscite de plus en plus de pessimisme au Racing 92 depuis quelques semaines. L’ouvreur aimerait signer un an de plus mais son corps pourrait l’obliger à mettre un terme à sa carrière. Nonu, lui, se sent très bien physiquement et veut continuer à jouer. A Toulon? C’est possible car il s’y sent très bien. Mais sa décision est aussi liée à des considérations personnelles. Les discussions pourraient avancer dans les semaines à venir avec le président du RCT Mourad Boudjellal mais si elles n’aboutissent pas Nonu pourrait faire ses valises pour un dernier défi.

>> Stade Français: Flanquart et Bonfils rempilent, Maestri visé

Sera-t-il toujours toulonnais la saison prochaine? « Ça va dépendre, c’est vrai qu’il a envie de continuer, a confirmé Boudjellal à RMC Sport. Mais pour ma part, je ne signe personne tant qu’on ne me démontre pas que j’ai raison de continuer avec eux. Cela passe par le terrain. Si on ne joue pas la Coupe d’Europe, ce n’est pas le même budget. Je suis dans l’économie réelle. Malheureusement, je ne dois pas vendre des trains de pneumatiques, des échafaudages ou des immeubles pour payer mes joueurs (ndlr : référence à peine masquée à Michelin à Clermont, Mohed Altrad à Montpelier et Jacky Lorenzetti au Racing 92…). Je serais plus tranquille si c’était le cas. Je suis dans l’économie réel et c’est le message que je fais passer à mes joueurs. Si on ne joue pas la Coupe d’Europe, il est évident qu’on ne plongera pas plein de joueurs. » Mais le profil de Ma’a Nonu séduit-il toujours autant au RCT. « A qui il ne plairait pas ? », répond Boudjellal...

>> Coupe du monde 2023: World Rugby répond fermement à la France

Jean-François Paturaud