RMC Sport

Un XV qui ressort du frigo

Philippe Saint-André

Philippe Saint-André - -

Deux semaines après le report du match contre l’Irlande, les joueurs qui affronteront l’Ecosse dimanche à Murrayfield seront les mêmes que ceux qui devaient jouer au Stade de France. Philippe Saint-André a choisi de ne pas modifier ses plans.

Philippe Saint-André ne change pas une équipe qui… ne joue pas ! Les frustrés de France-Irlande, qui avaient appris dans les vestiaires, à quelques minutes de leur entrée sur la pelouse gelée du Stade de France, que l’arbitre avait décidé de reporter le match, ressortiront du frigo dimanche à Murrayfield (16h). Le sélectionneur du XV de France a reconduit la même équipe pour ce déplacement en Ecosse, troisième journée du Tournoi des VI Nations mais deuxième sortie des Bleus après leur victoire contre l’Italie (30-12). «Personne n'a fait un mauvais match, tout le monde a fait une bonne préparation » a souri ‘‘PSA’’, ce mardi midi au moment de commenter cette continuité plutôt logique.

Avec quinze jours de retard sur le programme initial, Morgan Parra, Imanol Harinordoquy, Jean-Baptiste Poux et Dimitri Szarzewski feront donc leur retour dans le XV de départ. Pour le deuxième ligne toulousain Yoann Maestri, il s’agira d’une première en tant que titulaire. Mais les remplaçants peuvent déjà se faire à l’idée qu’ils ne passeront pas l’après-midi à se tourner les pouces. Philippe Saint-André, qui prévoit un temps de jeu effectif très important en Ecosse (« supérieur à 40 minutes », les lancera a priori assez vite en deuxième période. « On s’entraîne avec les GPS, explique le sélectionneur. Ce sont des données qui peuvent nous montrer qu’on a des joueurs qui auront du mal à tenir 80 minutes. Pas tous, mais quelques-uns. »

« Priver les Ecossais du ballon »

Julien Bonnaire, l’un des trois grognards avec Lionel Nallet et William Servat qui seront des solutions de rechange en cours de match, sait par exemple déjà qu’il viendra au relais d’une troisième ligne (Harinordoquy-Picamoles-Dusautoir) qui aura du boulot pour « priver les Ecossais du ballon », l’axe de jeu édicté ce mardi par Philippe Saint-André. « Ce match en Ecosse est charnière, prévient ‘‘PSA’’. Il est primordial. Les Ecossais se sont créés énormément d’opportunités contre les Anglais (6-13). Hélas pour eux, ils n’ont pas su marquer dans leurs temps forts. Ils ont dominé contre les Gallois également (13-27). Il va falloir être très fort dans le défi, dans le un-contre-un. Et leur mettre énormément de pression. » Les Bleus débuteraient alors idéalement leur mois en commun. Après le voyage en Ecosse, ils accueilleront l’Irlande (4 mars) et l’Angleterre (11 mars) puis iront défier le pays de Galles à Cardiff (17 mars). Avec, au bout de cette série, peut-être le premier Grand Chelem de l’ère Saint-André…

Le titre de l'encadré ici

La compo contre l'Ecosse|||

Le XV de France :
Médard – Clerc, Rougerie, Fofana, Malzieu – Trinh-Duc (o), Parra (m) – Harinordoquy, Picamoles, Dusautoir – Papé, Maestri – Mas, Szarzewski, Poux

Remplaçants :
Servat, Debaty, Nallet, Bonnaire, Dupuy, Beauxis, Mermoz

23e homme :
Attoub