RMC Sport

VI Nations: le fonds CVC va investir plus de 400 millions d'euros dans le Tournoi

Le Tournoi des VI nations et le fonds d'investissement CVC ont signé "un partenariat stratégique à long terme" qui verra CVC investir plus de 400 millions d'euros sur cinq ans, ont annoncé jeudi les organisateurs.

Un nouveau venu au capital. Le fonds CVC va investir "jusqu'à 365 millions de livres (425 millions d'euros) pour une part de 1/7e dans Six Nations Rugby, en collaboration avec les fédérations de rugby d'Angleterre, de France, d'Irlande, d'Italie, d'Écosse et du pays de Galles, qui conserveront ensemble une participation de 6/7es", explique le communiqué des organisateurs.

L'investissement de CVC, qui acquiert ainsi 14,3% du Tournoi, sera versé sur une période de cinq ans aux six fédérations. Selon les termes de l'accord, ces dernières resteront seules responsables de toutes les questions sportives et conserveront également le contrôle majoritaire des décisions commerciales. Les tournois féminins et des moins de 20 ans, ainsi que les tests de l'automne, sont également concernés par cet accord.

Les nations françaises et anglaises feront très certainement parties des 16 équipes pour la Coupe du monde du rugby féminin en 2025
Les nations françaises et anglaises feront très certainement parties des 16 équipes pour la Coupe du monde du rugby féminin en 2025 © Iconsport

Un tournant dans l'histoire du tournoi ?

"C'est un moment décisif dans l'histoire du rugby au pays de Galles", s'est félicité Steve Phillips, le patron de la Fédération galloise, qui peut s'attendre à un chèque de près de 60 millions d'euros. "L'objectif du partenariat est d'investir dans la croissance et le développement du jeu, d'améliorer encore davantage le spectacle sportif qu'offrent tous les tournois, les équipes et les marques, et d'édifier les données, la technologie et des capacités commerciales plus avancées afin de soutenir ces plans ambitieux", assure le communiqué.

L'arrivée de CVC au capital pourrait ainsi permettre au tournoi de gagner en popularité au-delà des frontières européennes. "Cet investissement externe est une confirmation importante de ce que Six Nations Rugby a accompli jusqu'à présent et constitue une prochaine étape clé alors que nous investissons pour développer le jeu sur la scène mondiale", a déclaré le directeur général du Tournoi Benjamin Morel.

Le trophée du Tournoi des Six Nations, avant le match entre la France et l'Angleterre, le 2 février 2020 au Stade de France à Saint-Denis
Le trophée du Tournoi des Six Nations, avant le match entre la France et l'Angleterre, le 2 février 2020 au Stade de France à Saint-Denis © FRANCK FIFE © 2019 AFP

CVC n'en est pas à son coup d'essai

CVC est déjà actionnaire du Pro 14, l'ancien Ligue Celte qui réunit les provinces galloises, irlandaises, italiennes, écossaises et sud-africaines, et du Championnat d'Angleterre de rugby. Au total, le fonds a déjà investi plus de 800 millions d'euros dans le rugby. L'accord avec les Six Nations aurait pu être signé bien plus tôt, mais les négociations entre le fonds d'investissement et les fédérations, entamées il y a près de vingt mois, ont été ralenties par la pandémie de Covid-19. Les choses s'étaient finalement concrétisées en début d'année: le comité directeur de la FFR avait approuvé, mi-janvier, le projet d'accord entre les Six nations et CVC, ancien argentier de la F1.

Bernard Laporte
Bernard Laporte © ICON Sport
Florian Chambon avec AFP avec AFP