RMC Sport

XV de France : Annonce de la liste des 36, mode d’emploi

Philippe Saint-André annoncera les noms des 36 joueurs sélectionnés ce mardi matin.

Philippe Saint-André annoncera les noms des 36 joueurs sélectionnés ce mardi matin. - AFP

C’est ce mardi, en fin de matinée, que Philippe Saint-André dévoilera la composition du groupe de 36 joueurs convoqués pour la préparation de la prochaine Coupe du monde de rugby (18 septembre-31 octobre). Le sélectionneur, qui a multiplié les expérimentations depuis trois ans, va devoir trancher.

Un groupe réduit à 31 joueurs fin août

Ce mardi, en fin de matinée, Philippe Saint-André révèlera, de la Défense à Paris, le nom des 36 joueurs retenus pour préparer le Coupe du monde en Angleterre, du 18 septembre au 31 octobre. Ceux-ci se retrouveront à Marcoussis début juillet pour une longue préparation de deux mois qui les emmènera successivement à Tignes, au domaine de Falgos (Pyrénées-Orientales) et à Twickenham. Dans les faits, c’est une liste de 50 noms que communiquera le sélectionneur français à l’IRB, au sein de laquelle figure une liste cachée de 14 joueurs appelés à suppléer d’éventuels blessés. Le 23 août, soit une semaine avant la date butoir, PSA réduira définitivement son groupe à 31 joueurs après le deuxième match de préparation contre l’Angleterre. Le mois dernier, sur beIN Sports, l’ancien coach du RC Toulon avait déclaré avoir « 90% » de sa liste en tête. Ce qui ne laisse de la place qu’à trois ou quatre interrogations sur un groupe de 36.

Une charnière qui pose question

Depuis le début de son mandat, Philippe Saint-André a utilisé 82 joueurs. Un chiffre qui peut paraitre très important mais qui reste inférieur à ceux enregistrés par Bernard Laporte, qui avait testé 94 joueurs entre 2000 et 2003, et 88 joueurs entre 2004 et 2007. Mais là où le sélectionneur tricolore a multiplié les expérimentations, c’est en charnière, avec seize associations différentes ! Sous l’ère PSA, François Trinh-Duc a souvent été écarté. Longuement blessé cette saison, le Montpelliérain espère intégrer ce groupe de 36. Aux postes de 9 et de 10, les candidats se bousculent. Des expérimentés Michalak (son état de santé ne plaide pas en sa faveur) et Parra, aux novices Talès, Plisson, Kockott ou Machenaud, tous espèrent s’envoler pour l’Angleterre. Quant à Camille Lopez, toujours protégé par Saint-André malgré des prestations décevantes et un physique fragile, son absence constituerait une vraie surprise à l’ouverture.

À Toulouse, on préfère ne pas trop y penser

S’il y a un club où cette liste sera scrutée de près, c’est à Toulouse où le favori à la succession de Philippe Saint-André, Guy Novès, dirigera une séance d’entraînement pendant l’annonce du groupe. « Je ne vais pas faire de langue de bois, j’attends cette liste, mais la première des priorités c’est la réception de Bordeaux samedi pour essayer de finir le mieux possible cette saison, confiait Louis Picamoles ce lundi. On aura l’information après l’entraînement et on verra si on fait partie de cette liste pour préparer cet événement, et quelle que soit la décision il faudra vite la digérer pour basculer sur ce qui nous attend samedi. » Comme son coéquipier, Maxime Médard ambitionne de jouer une deuxième Coupe du monde. « C’est une aventure exceptionnelle ! Tu effectues deux mois de préparation physique, c’est rude mais assez magique. La compétition en elle-même est fantastique, en plus c’est tout près, donc il y aura peut-être plus d’amis qui pourront venir voir les joueurs. » Sélectionné à 41 reprises sous le maillot tricolore, l’ailier ou arrière toulousain saura mardi s’il participera à une nouvelle aventure avec ce XV de France. Mais vu le nombre de joueurs testés par PSA pendant trois ans, il risque d’y avoir des déçus.