RMC Sport

XV de France : Bastareaud remonte le temps

Mathieu Bastareaud

Mathieu Bastareaud - -

Le sélectionneur Philippe Saint-André a annoncé ce vendredi la liste de 33 joueurs sélectionnés pour disputer le Tournoi des VI Nations 2013. Mathieu Bastareaud, le centre toulonnais, est de retour chez les Bleus.

Mathieu Bastareaud attendait ça depuis près de trois ans. Un retour dans la lumière et surtout un retour dans le groupe de l’équipe de France, à l’aube du Tournoi des VI Nations. Car la dernière fois que l’on avait vu son physique impressionnant dans la tunique bleue, un peu trop petite pour lui, Mathieu Bastareaud sortait à peine de l’adolescence et jouait encore au Stade Français. Une 9e et dernière sélection qui remonte, déjà, au 20 mars 2010. C’était alors face à l’Angleterre (12-10) et avant que Marc Lièvremont ne l’écarte définitivement de l’équipe de France, la faute à un état de forme aléatoire et à une hygiène de vie loin d’être à la hauteur pour un joueur professionnel.

Depuis, la carrière du centre surpuissant a connu de grosses évolutions. Un départ vers une ville loin de la région parisienne, Toulon. Puis la concurrence au sein du RCT, lui qui avait toujours été titulaire. Et surtout un énorme changement de mentalité au cours des derniers mois. Un changement dont Bastareaud est pleinement conscient. « Oui, j’ai une toute autre approche, explique-t-il. J’ai eu une discussion avec Bernard Laporte (l’entraineur du RCT), Pierre Mignoni (entraineur des arrières du RCT). Ils ont su trouver les mots pour me piquer, me stimuler ».

Saint-André : « Il a fait des énormes efforts »

Une remise en question salutaire qui lui ouvre à nouveau les portes de l’équipe de France. « J’ai envie à nouveau de me faire mal à l’entrainement, de me bouger le cul tout simplement » affirme même le Toulonnais. De retour à son meilleur niveau sur le terrain, les efforts semblent enfin payer. Le sélectionneur, qui l’a entraîné brièvement au RCT, ne pouvait ni manquer, ni ignorer, les performances de Mathieu Bastareaud. « Je crois qu’il a fait des efforts énormes, reconnaît ‘‘PSA’’. Il a retrouvé de l’explosivité, de la vitesse. Il faut qu’il continue à travailler. » Travailler encore et toujours, la clé pour « Bastarocket ».

« Il lui reste encore trois matchs (avec Toulon) et c’est important de le voir dans les 33 » poursuit Philippe Saint-André. Car attention, rien n’est encore gagné pour le natif de Créteil. Si Mathieu Bastareaud n’a jamais semblé aussi proche de rejouer avec l’équipe de France, rien ne garantit non plus que le sélectionneur conservera le Toulonnais dans le groupe des 23 pour affronter l’Italie, le 2 février, à Rome. Unique moyen de forcer la décision du staff des Bleus : se montrer à tout prix lors des prochains matchs du RCT. Ça commence par la H Cup, ce samedi (14h35), face aux Cardiff Blues.

Le titre de l'encadré ici

La liste des 33 de l'équipe de France|||

Avants (19) : Vincent Debaty (Clermont), Thomas Domingo (Clermont), Yannick Forestier (Castres), Benjamin Kayser (Clermont), Guilhem Guirado (Perpignan), Dimitri Szarzewski (Racing-Métro), David Attoub (Stade Français), Luc Ducalcon (Racing-Métro), Nicolas Mas (Perpignan), Yoann Maestri (Toulouse), Pascal Papé (Stade Français, cap.), Jocelino Suta (Toulon), Romain Taofifenua (Perpignan), Damien Chouly (Clermont), Thierry Dusautoir (Toulouse), Wenceslas Lauret (Biarritz), Yannick Nyanga (Toulouse), Fulgence Ouedraogo (Montpellier), Louis Picamoles (Toulouse)

Arrières (14) : Maxime Machenaud (Racing-Métro), Morgan Parra (Clermont), Frédéric Michalak (Toulon), François Trinh-Duc (Montpellier), Mathieu Bastareaud (Toulon), Jean-Marcellin Buttin (Clermont), Vincent Clerc (Toulouse), Brice Dulin (Castres), Benjamin Fall (Racing-Métro), Gaël Fickou (Toulouse), Wesley Fofana (Clermont), Florian Fritz (Toulouse), Yoann Huget (Toulouse), Maxime Mermoz (Toulon)

Le titre de l'encadré ici

Le capitaine, c’est Papé |||

Lors de l’annonce du groupe de l’équipe de France pour le Tournoi des VI Nations 2013, le sélectionneur Philippe Saint-André a confirmé et surtout expliqué son choix quant au changement de capitaine. Pascal Papé succèdera bien à Thierry Dusautoir, mais en raison de l’état de forme des deux hommes. « On veut donner à Thierry (Dusautoir) le temps de revenir à son meilleur niveau, de se reconstruire pour redevenir le joueur qu’il a été, explique Saint-André. Et Pascal (Papé) est en pleine forme. Il a montré des grandes qualités en tant que joueur et en tant que capitaine (lors de la tournée d’automne, ndlr). Son message est passé, même auprès des jeunes. Mais ce sont des problèmes de riche. Je n’aimerais avoir que des problèmes comme ça jusqu’en 2015 et la Coupe du monde. »