RMC Sport

XV de France : L’état d’esprit suffira-t-il ?

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

La victoire poussive arrachée samedi à Murrayfield contre l’Ecosse (17-19) cache difficilement les lacunes des Bleus. Faut-il s’en inquiéter avant la finale contre l’Irlande samedi au Stade de France ?

« Ce qu’il faut retenir ? La victoire, c’est important. » Ce dimanche matin à Edimbourg, au lendemain du succès du XV de France face à l’Ecosse à Murrayfield (17-19), Philippe Saint-André aurait de toute façon eu du mal à égrener les points de satisfaction. Car si les Bleus ont bien signé ce week-end leur premier succès à l’extérieur depuis juin 2012 (10-49 contre l’Argentine), ils n’ont pas franchement rassuré. « On a eu des difficultés en conquête », reconnait PSA qui préfère s’appuyer sur un bilan pour l’instant flatteur dans ce tournoi 2014 de trois victoires en quatre matches avant la réception finale de l’Irlande dans une semaine au Stade de France.

Evidemment, comparé au naufrage à Cardiff face au Pays de Galles (27-6), l’état d’esprit affiché par les partenaires de Pascal Papé en Ecosse a fait plaisir à voir. « Même dans les moments difficiles, les joueurs sont allés au fond d’eux-mêmes pour gagner ce match dans le money time, note ainsi le sélectionneur français. Et puis au très haut niveau, on n’a pris que cinq pénalités, ce qui nous a permis de rester dans la partie. »

Saint-André : « Le chantier avance »

Les membres de la Dream Team RMC Sport, eux, sont beaucoup plus critiques à l’égard des Bleus qui, selon Thomas Lombard, « n’ont certainement pas, eux-mêmes, apprécié leur prestation. » A Murrayfield, l’ancien international du Stade Français a vu « une touche très défaillante, une mêlée qui a été sur courant alternatif et surtout une animation offensive assez pauvre. C’est l’interception de Yoann Huget qui maintient l’espoir. Mais en toute objectivité, sur la production, sur l’engagement et l’esprit d’initiative, les Ecossais méritaient de l’emporter. »

Même constat mitigé chez Denis Charvet. « Il y a eu beaucoup de déchet dans cette rencontre, beaucoup d’approximations, de mauvais alignements en touche », déplore le membre de la Dream Team. Mais après une année 2013 noire, le rétablissement de la maison bleue à un an de la Coupe du monde passe peut-être par des prestations poussives mais satisfaisantes sur le plan des résultats. « Le chantier avance puisqu’en quatre matches, on a gagné plus de rencontres que durant toute l’année dernière (2, ndlr) », remarque Philippe Saint-André. Vu comme ça….

A lire aussi :

Saint-André doit-il maintenir Plisson face à l’Irlande ?

Charvet : « Il n’y a pas d’âme dans cette équipe »

Toute l’actu du XV de France

AB avec JR et WT