RMC Sport

XV de France : l’imbroglio Lopez

XV de France : l’imbroglio Lopez

XV de France : l’imbroglio Lopez - AFP

Le forfait de Camille Lopez très tard mercredi et les déclarations de Philippe Saint-André lors de l’annonce de son XV de départ pour affronter l’Angleterre ont créé une polémique entre le staff de l’équipe de France et celui de Clermont, le club de l’ouvreur.

Le communiqué de la FFR est tombé mercredi soir à 22h : « Suite aux échanges entre les encadrements médicaux et techniques du XV de France et de l’ASM Clermont Auvergne ; il est décidé que Camille LOPEZ (25 ans, 9 sélections) quitte le groupe France. Il doit observer une période de repos de 4 à 6 semaines. Maxime Machenaud (Racing-métro) est convoqué pour le remplacer. » Ce jeudi matin, lors de l’annonce de son XV de départ pour le dernier match du Tournoi à Twickenham, Philippe Saint-André a donc titularisé Jules Plisson à la place de Camille Lopez.

Mais le sélectionneur des Bleus, semble-t-il agacé, a jeté le trouble sur l’absence de l’ouvreur de Clermont en mettant en cause le staff médical de Clermont : « Il s'est entraîné mercredi matin sans aucun problème, sans strap. Il a même buté. Mercredi en fin de journée, le club de l'ASM, son staff médical, a décrété qu'il devait être au repos entre quatre et six semaines. On a eu une discussion avec Camille en fin de journée, il doutait. J'ai besoin de joueurs qui n’ont aucun doute. Camille n'en avait aucun mercredi matin. Il en avait, il était perturbé, mercredi soir. »

Joint par RMC Sport, Jean-Marc Lhermet, le manager sportif de Clermont, s’est montré très surpris par les déclarations de Philippe Saint-André. « Ce n’est pas la réalité. Les clubs n’ont aucun pouvoir sur les sélections. Si l’équipe de France veut faire jouer un joueur, que le club soit d’accord ou pas, le joueur jouera. Je ne comprends pas sa position. Le staff médical de Clermont ne décide rien sur la sélection d’un joueur de l’équipe de France. Camille est blessé. C’est pour ça qu’il ne joue pas. Je suis donc surpris par les déclarations de Philippe Saint-André. »

Lhermet : « Une forme d’obstruction »

Le nœud du problème semble résider dans la nature exacte de la blessure de Camille Lopez. Touché au genou, l’ouvreur international est sorti à la mi-temps lors de la victoire face à l’Italie le week-end dernier. Ménagé lundi et mardi, il s’est donc entraîné mercredi. « Là encore, je suis surpris, affirme Jean-Marc Lhermet. Camille a passé une IRM lundi et la question est de savoir ce qu’elle a révélé. C’est le point central du problème. » Camille Lopez est-il réellement blessé ?

PSA donne sa version : « Le docteur de l'ASM a décidé, sans l'avoir examiné, par rapport aux images qu'on lui a envoyées car on est transparent avec les clubs. Clermont a considéré qu'il devait être repos. » Jean-Marc Lhermet donne une version différente : « Je n’ai pas les éléments médicaux pour vous répondre, assure le manager de Clermont. Le staff médical a rencontré beaucoup de difficultés pour accéder au dossier médical de Camille Lopez. Nous avons récolté les informations seulement hier en fin d’après-midi (mercredi). C’est surprenant car nous essayons depuis lundi d’avoir des informations sur l’état de santé de notre joueur. Il y a une forme d’obstruction pour nous donner les clichés pris par le staff médical de l’équipe de France. »

L’ASM communiquera aujourd’hui ou demain sur la nature exacte de la blessure de Camille Lopez. Et Jean-Marc Lhermet d’en remettre une couche : « Ce qui est étonnant, c’est que le staff de l’équipe de France a communiqué sur une indisponibilité de quatre à six semaines alors qu’ils l’ont fait s’entraîner et qu’ils étaient prêts à le faire jouer. Par rapport à l’incohérence de leurs propos, on essaye d’avoir un peu plus d’informations. »

Du côté du staff des Bleus, on laisserait supposer que Camille Lopez était prêt à jouer jusqu’à mercredi, mais qu’un appel de son entraîneur Franck Azéma l’aurait considérablement refroidi. Jean-Marc Lhermet, qui nous a confié ne pas encore avoir échangé avec Camille Lopez, a reconnu que son ouvreur avait bien eu son entraîneur hier. Franck Azéma était pour le moment injoignable. A deux jours du « crunch », cet imbroglio entre l’équipe de France et Clermont, avec Camille Lopez en première ligne, est vraiment malvenu. Clermont, en voulant protéger son ouvreur, avec en ligne de mire une fin de saison très chargée, pourrait le condamner en vue de la Coupe du monde, alors qu’il s’était imposé comme l’option numéro 1 de Saint-André. De son côté, Camille Lopez a quitté Marcoussis. Direction Lyon pour consulter un le spécialiste qui l’avait opéré du même genou en 2013. 

Maxime Raulin (Avec L.D et W.T à Marcoussis)