Guy Novès
 

Le conseil des Prud'Hommes de Toulouse a condamné la FFR à verser 1,008 M€ à Guy Novès, après son licenciement pour faute grave en décembre 2017. L'ancien sélectionneur du XV de France n'a pas obtenu gain de cause, à la hauteur financière souhaitée, pour ses autres demandes. Le harcèlement moral n'a pas été entendu.

 

Votre opinion

Postez un commentaire