RMC Sport

XV de France : le Vélodrome va-t-il sonner creux ?

Le Stade-Vélodrome

Le Stade-Vélodrome - AFP

Le Stade Vélodrome new-look ne pourrait être rempli qu’à 70% pour la réception des Fidji, premier test-match du XV de France lors de la tournée d’automne, le 8 novembre prochain à Marseille.

Les Fidji, 12e nation au classement mondial de l’IRB, n’attirent pas les foules à Marseille. A trois semaines du premier des trois test-matches du XV de France (8 novembre, 17h45), la Fédération française de rugby ne s’attend pas à un miracle. Le Stade Vélodrome flambant neuf, dont la capacité atteint désormais 67 000 places, a peu de chance d’afficher complet pour voir à l’œuvre les joueurs de Philippe Saint-André. « L’objectif de la Fédération est d’atteindre au moins 70% de taux de remplissage, confirme PSA. On peut avoir un pic lors de ces trois dernières semaines qui seront vitales. On a besoin de supporters derrière les Bleus. »

« On n’est pas dupes, poursuit Jo Maso, le manager du XV de France. Toutes les forces vives travaillent pour sublimer ce match. Et vous (les médias), vous allez nous aider à bien communiquer dessus parce que ce stade, c’est celui des supporters de Marseille, mais également celui du XV de France. On a toujours bien réussi ici, que ce soit en termes de capacité, de remplissage mais aussi d’ambiance et d’émotion. »

France-Fidji la veille de PSG-OM

La tâche s’annonce néanmoins délicate. Si la renommée des Fidjiens n’est pas comparable à celle des Australiens et des Argentins qui se rendront, eux, au Stade de France les 15 et 22 novembre, les dernières sorties des joueurs tricolores n’ont pas contribué à susciter un engouement autour de ce premier test-match. Un tournoi des VI Nations décevant, un zéro pointé lors de la tournée australienne du mois de juin (trois matches, trois défaites), on a connu cote d’amour plus élevée… Pour ne rien arranger, ce France-Fidji tombe la veille d’un énorme PSG-OM, qui mobilisera forcément beaucoup de Marseillais ce week-end-là.

Du côté de la FFR, on se refuse à donner le moindre chiffre concernant ce France-Fidji. « On est dans les clous, nous indique-t-on. Chaque jour, on vend plus que la veille. Les trois prochaines semaines, nous vendrons plus que sur le mois dernier. Ça n'a aucun sens de donner des chiffres maintenant. » Evidemment, la FFR vise les guichets fermés, mais si elle monte à 70% de remplissage, elle sera satisfaite. « Normalement, la billetterie monte crescendo », remarque Philippe Saint-André. On se rassure comme on peut.

AB avec PTa.