RMC Sport

Mort de Jean-Paul Belmondo: "C'était notre James Bond français", témoigne Ginola

Ancien joueur du PSG et de l'équipe de France, David Ginola a eu l'occasion de s'asseoir plusieurs fois à la table de Jean-Paul Belmondo. Dans "Rothen s'enflamme", ce mardi sur RMC, il s'est souvenu de quelques moments avec le défunt acteur.

Quand "El Magnifico" rend hommage au "Magnifique". Au lendemain de la disparition de Jean-Paul Belmondo, à l'âge de 88 ans, l'ancien attaquant du PSG et des Bleus, David Ginola, a témoigné ce mardi dans Rothen s'enflamme, sur RMC. Car en tant que footballeur, un sport qu'adorait Bébel, Ginola avait eu l'occasion de rencontrer en chair et en os ce monstre du cinéma.

"Il avait subi un AVC, il n'était pas très bien, il se faisait vieux… Mais ça restait quand même Jean-Paul Belmondo, quelqu’un qu’on croyait immortel de par ses films, soupire l'ex-buteur de Newcastle et Tottenham. C’était notre James Bond français, quelqu’un qui fait partie de notre patrimoine. On pense que ces gens-là sont éternels mais malheureusement personne ne l’est, et il s’en est allé..."

"Si on m’avait demandé qui je voulais rencontrer comme personnalité, Jean-Paul Belmondo était assurément dans le Top 5, et j’ai eu cette chance"

Aussi, quelques moments privilégiés remontent à la surface. "Je l’ai rencontré plusieurs fois, j’ai eu la chance de partager plusieurs repas avec lui, explique Ginola. C’était quelqu’un de non seulement intéressant, mais qui faisait partager son amour pour le cinéma, pour le football, pour la vie en général. C’est des gens comme ça qu’on a envie de rencontrer dans la vie. Si on m’avait demandé qui je voulais rencontrer comme personnalité, Jean-Paul Belmondo était assurément dans le Top 5, et j’ai eu cette chance."

Et Ginola de poursuivre: "J’ai participé à un repas chez lui à Vallauris, à coté de Nice. On a mangé ensemble, je ne raconterai pas les anecdotes, mais elles sont très belles et très vraies. C’est un homme qui a eu une très belle vie, une vie remplie. On a beaucoup ri, il était capable de te raconter des choses avec une telle façon que tu avais envie d’écouter les histoires jusqu’au bout."

Capable de parler ballon avec sérieux, aussi. "Il y avait beaucoup de personnalités proches du PSG à mon époque, se souvient l'ancien chouchou du public parisien. Jean-Paul Belmondo a traversé toutes les générations depuis Daniel Hechter jusqu’à l’ère qatarienne. Il était très connaisseur de football, il pouvait parler tactique, avoir une analyse juste. (...) Il ne venait pas pour se montrer, je ne l’ai jamais vu dans le vestiaire, il rentrait chez lui après le match, il venait au Parc des Princes parce qu’il aimait le football et qu’il voulait regarder un spectacle. (...) Et au-delà du football, l’homme en lui-même était un personnage intéressant à tous les niveaux, quand on parlait de la vie, quand on parlait des femmes, de plein de choses. Il avait de telles expériences à tous les niveaux que ça valait le coup d’échanger avec lui. (…) Il restera comme un grand personnage du patrimoine cinématographique et humain français."

Rothen s'enflamme