RMC Sport

Mort de Jean-Paul Belmondo: une loge à son nom à Roland-Garros

Une loge de Roland-Garros porte désormais le nom de Jean-Paul Belmondo. Réunis vendredi soir, les mondes de la boxe et du tennis, deux grandes passions de l’acteur, lui ont rendu hommage.

La boxe et le tennis ensemble, le jour de ses funérailles. Avec des victoires de Souleymane Cissokho et Tony Yoka sur le ring au milieu du court central de Roland-Garros. Disparu lundi à l’âge de 88 ans, Jean-Paul Belmondo a reçu un bel hommage de la part des acteurs de deux mondes dont il était passionné. Une minute d’applaudissements a eu lieu au début de la soirée de boxe, la première depuis 47 ans à Roland-Garros, et une plaque au nom du "Magnifique" a été posée devant une loge, où "Bébel" était un spectateur assidu des combats à la raquette des plus grands joueurs du monde, sur la musique du film "Itinéraire d’un enfant gâté". Une première pour un non-tennisman. Yannick Noah, dernier vainqueur français de Roland-Garros en 1983, était notamment présent.

Après sa victoire, Tony Yoka a tout de suite eu quelques mots pour Jean-Paul Belmondo, qui suivait sa carrière de près, avec un portrait de l’acteur fan de boxe dans les mains. "J’avais vraiment à cœur de remporter une belle victoire pour rendre hommage à Monsieur Belmondo, a expliqué le poids lourds français, vainqueur de son 11e combat et toujours invaincu. Il m’a toujours suivi, toujours supporté. Il était présent à chacun de mes combats professionnels. J’avais une grosse pensée pour lui aujourd’hui."

Une cérémonie intime à Paris

Plus tôt dans la journée, ce vendredi, une cérémonie intime a eu lieu à l'église Saint-Germain-des-Prés, à Paris, avec les proches de Jean-Paul Belmondo et la grande famille du cinéma, dont Alain Delon. La cérémonie réservée aux proches n'a pas été retransmise à l'extérieur, ce qui n'a pas empêché le public, venu en nombre, d'applaudir le cercueil pendant quatre minutes à la fin de la cérémonie, qui a duré près de deux heures. Elle a été marquée par une prise de parole émouvante de Victor Belmondo, un des petits-fils de la star, lui-même comédien, et une ovation debout à l'initiative du réalisateur Claude Lelouch, selon Dany Boon, interrogé par BFMTV. Une crémation dans l'intimité familiale a ensuite eu lieu dans l'après-midi.

LP