RMC Sport

150 blessés à Vancouver !

-

- - -

De graves incidents ont éclaté dans les rues de Vancouver, mercredi, après la défaite (4-0) à domicile des Canucks contre Boston lors du match décisif de la finale de la Coupe Stanley.

150 blessés, une douzaine de voitures brûlées, plusieurs millions de dollars de dégâts, la défaite de Vancouver face à Boston, en finale de la Coupe Stanley de hockey sur glace, mercredi, a provoqué un déferlement de violence dans la capitale économique de la Colombie-Britannique.
Près de 100 000 personnes s’étaient massées devant des écrans géants pour suivre le match 7 entre les Canucks et les Bruins, décisif pour la victoire finale. La défaite de la franchise canadienne, la troisième après celles de 1982 et 1994 a sonné le début des hostilités. Les vandales ne se sont pas contentés d’incendier des voitures ou de briser des vitrines, ils ont également pillé des magasins. Pire, des fans de Boston ont même été pris à partie. L’un d’entre eux a été admis à l’hôpital dans un état critique.

Une police dépassée

Les forces de l’ordre ont vite été dépassées par les évènements. Pourtant, la police, qui avait déjà dû intervenir en 1994 lors d’incidents survenus après la dernière défaite des Canucks en finale, s’était préparée à toute éventualité. « On a un bien meilleur plan d’action cette année », affirmait d’ailleurs le chef de la Police de Vancouver. Encore raté !
Les tristes images des échauffourées ont vite fait le tour du monde. Elles contrastaient singulièrement avec les scènes de liesse après la victoire du Canda dans le tournoi olympique de hockey, l’an dernier.