RMC Sport

Amodio, le bronze inespéré

Florent Amodio

Florent Amodio - -

Cinquième du programme court, jeudi, Florent Amodio a décroché samedi la médaille de bronze lors des championnats d’Europe à l’issue du programme libre à Sheffield. Le Russe Evgeni Plushenko remporte son 7e titre européen.

Florent Amodio a perdu son titre de champion d’Europe décroché il y a un an à Berne (Suisse). Mais retrouver le Français sur le podium, ce samedi à Sheffield, relève de l’exploit. Cinquième à l’issue du programme court, jeudi, le tenant du titre a réalisé un programme libre presque impeccable (à l’exception d’un quadruple saut manqué) ce samedi qui lui a permis de coiffer le Thèque Michal Brezina et l’Espagnol Javier Fernandez pour s’offrir le bronze. Une performance majuscule un mois après s’être blessé au dos lors des championnats de France à Dammarie-les-Lys. « Je suis allé chercher cette médaille très loin, s’est-il extasié. Je n’ai pas voulu y penser sinon je me serais dit que c’était impossible. »

Au regard de la concurrence et du retard accumulé, la performance est remarquable. Le Russe Evgeni Plushenko était en effet intouchable pour son grand retour à la compétition après deux ans d’absence. A 29 ans, ce dernier a décroché le septième titre européen de sa carrière devant son jeune et prometteur compatriote, Artur Gachinski. Un candidat que Florent Amodio retrouvera dans deux mois à Nice pour les Championnats du monde du 26 mars au 1er avril (Plushenko a indiqué qu'il n'y participerait pas). « Ça va être très dur, annonce le pensionnaire de Cergy. Je veux prendre soin de mon corps. Mais c’est une libération qui me fait de nouveau croire en tout et qui me dirige vers Nice. Cette troisième place est plus belle que mon titre. Repartir de si loin et gagner ça en le méritant, il n’y a rien de plus beau. »

Joubert piégé par le scratch de son… pantalon !

« Avec deux mois de travail de plus, il va être très fort à Nice, pronostique Didier Gailhaguet, président de la Fédération française des sports de glace. Les championnats d’Europe sont une préparation vers Nice et Sotchi (ndlr : pour les JO 2014), toutes les expériences sont bonnes à prendre. Le talent de Florent est incontestable. » Celui de Brian Joubert, huitième du général, s’est quelque peu effrité en raison d’un mental déficient. Mais le champion du monde en 2007 a tout de même fini sur une bonne note malgré un scratch déficient qui l’a contraint à tenir son pantalon pendant son programme. « Je suis soulagé car ça s’est plutôt bien passé. Il fallait que j’en profite et que je prenne du plaisir. Il y a eu ce grain de folie que j’avais perdu qui revient. » Espérons qu’il le conserve jusqu’à Nice…

Nicolas Couet avec Julien Richard à Sheffield