RMC Sport

M. Fourcade : « Le meilleur week-end de ma vie »

Martin Fourcade

Martin Fourcade - -

Martin Fourcade a réalisé à Ruhpolding (Allemagne) le premier triplé de sa carrière en Coupe du monde en remportant sur le même week-end le relais, le sprint et le mass-start. Le Français est le patron sur le circuit.

Martin, trois victoires sur les trois courses de Ruhpolding. Quel week-end !

C’est le week-end parfait ! Je pense que c’est le meilleur week-end de ma vie. Je ne peux pas rêver plus sur un week-end comme ça. J’étais super bien sur les skis et au tir. Je n’avais jamais fait 30 sur 30 au tir et là, je claque un 40 sur 40. C’est une énorme performance. Je suis vraiment très fier car il y avait vraiment un niveau incroyable sur ces courses. Il fallait vraiment être au top pour gagner. Et gagner les trois dans ces conditions, c’est encore plus beau.

Ruhpolding est décidément un lieu qui vous réussit très bien…

C’est vrai que je m’y sens plutôt bien. J’ai gagné trois fois l’an dernier aux Mondiaux et je gagne également trois fois cette année. J’avais fait trois podiums l’année d’avant. C’est un lieu que j’apprécie, sur lequel je me sens bien. J’espère que ça va continuer. J’adore Antholz-Anterselva, lieu de la prochaine étape de Coupe du monde. Si je pouvais avoir la même réussite, ce serait parfait.

Vous vous êtes montré très prudent au tir durant tout le week-end. Etait-ce une volonté de votre part ?

C’était une volonté et je crois que ça a payé. Je suis content d’avoir opté pour cette stratégie de tir plus assurée que certains de mes adversaires. Ma marge en ski me permet de tirer comme ça et j’en tire le bénéfice au fur et à mesure. Là où certains sont obligés de faire des erreurs pour essayer de gagner, moi je peux me permettre d’avoir plus de marge.

Vous en profitez en plus pour conforter votre place de leader de la Coupe du monde…

C’est une chose qui compte aussi. Le bilan comptable est également excellent ce week-end, même si mon principal adversaire, Emil Hegle Svendsen, fait aussi des belles courses en terminant 4e et 3e. Je ne prends pas le large (75 points d’avance) mais je grappille les quelques points perdus la semaine dernière à Oberhof.

Comment va votre épaule ?

Mon épaule va mieux. J’avais besoin de me relancer un peu après la blessure. Il y avait eu quelques doutes et pas mal d’interrogations la semaine dernière. Ça aurait vraiment pu être dramatique pour la suite de la saison. Et finalement, ça se transforme en bonheur une semaine après.

La fête aurait pu être encore plus belle ce dimanche si Alexis Bœuf (4e) était monté avec vous sur le podium…

Ça aurait été génial de monter sur le podium avec Alexis aujourd’hui. Mais on a partagé ça au relais jeudi. Il y en aura d’autres car on est une belle équipe qui ne cesse de monter. Je suis extrêmement heureux de mon week-end. Toutes les sensations ont été vécues.