RMC Sport

Martin Fourcade n'a pas pensé à la retraite cette saison, malgré ses difficultés

Après une saison que lui-même considère ratée, Martin Fourcade tire les enseignements de ses échecs, en Coupe du monde aussi bien qu'aux championnats du monde, malgré une préparation idéale. S'il assure ne jamais avoir songé à jeté l'éponge, le quintuple champion olympique laisse entendre qu'il fera un nouveau point sur sa carrière en 2020.

Difficile pour Martin Fourcade d'expliquer l'inexplicable et cette saison complètement ratée après une année 2018 d'exception. Avant de partir en vacances et de se replonger dans de nouvelles pistes de travail, le quintuple champion olympique tente ce lundi d'analyser les raisons de ses échecs successifs ces derniers mois.

"Mon corps n'avait pas les réserves"

"Je pense qu'il n'y a pas qu'une raison, explique l'homme aux onze titres de champion du monde. Ce qui est difficile, c'est que la préparation s'est super bien passée et de manière un peu soudaine, tout s'est enrayé. Et mon corps n'avait pas les réserves pour en sortir. Un peu trop d'envie de montrer que j'étais un bel athlète, un peu trop d'envie de montrer à mes coéquipiers que j'étais plus fort qu'eux, un peu trop de sollicitations, de temps passé sur des projets de partenariat et un peu moins de récupération à la maison avec deux petites filles qui grandissent. C'est un peu tout, ce mélange qui crée une surcharge et qui fait qu'on bascule du mauvais côté."

"Je ne me serais pas vu arrêter là-dessus"

Martin Fourcade assure toutefois ne pas avoir songé à la retraite, ni même à stopper sa saison de galères plus tôt. "Si je regrette de ne pas avoir stoppé la saison? Pas aussi radicalement parce que je pense qu'il y avait moyen d'inverser la dynamique. La retraite? Non, je ne me serais pas vu arrêter là-dessus, insiste le biathlète. Et parce que l'engagement que j'ai pris envers moi-même était de deux saisons. Même si c'est dur, s'il y a des courses après lesquelles on a envie de tout envoyer bouler, à aucun moment je n'ai pensé à arrêter ma saison, comme à aucun moment je n'ai pensé que ça pouvait être la saison de trop. Il y a forcément du négatif dans ce que j'ai vécu mais à aucun moment je n'ai regretté d'avoir rempilé après Pyeongchang."

Deux saisons après Pyeongchang... pour un arrêt en 2020? "Non, j'avais dit que je ferais le point après Antholz en 2020. Pour le coup, cette saison qui n'a
pas marché conformément à mes plans ne me fait pas revoir la ligne que j'avais mise en place. J'avais dit qu'Antholz serait un tournant stratégique de ma carrière. D'autant qu'après la saison que j'ai vécue, c'est vraiment difficile de me projeter au delà de celle-là, en positif ou en négatif."

Le regret de ne pas avoir pu concurrencer Boe

Dont le fait de ne pas avoir pu concurrencer Johannes Boe, qui a fait tomber son record de victoires sur une saison (16). "Ma tristesse vient bien plus du fait que je n'ai pas été au niveau pour me battre plutôt que du fait qu'il m'ait battu, poursuit Martin Fourcade. C'est un très bel athlète, il mérite ce général. J'ai juste le regret de ne pas avoir pu me battre avec lui."

La suite? "Là j'ai envie de dormir (rires)! De partir en vacances, de tirer un trait sur cette saison et me sentir régénéré, avec l'envie de repartir, de me fixer des pistes de travail, des objectifs. J'ai envie d'arriver à débrancher avec l'objectif de repartir", insiste-t-il. On ne se refait pas.

A.Bo avec J.Ri et C.B