RMC Sport

Mondiaux : Brunet, l’ombre d’elle-même

Marie-Laure Brunet

Marie-Laure Brunet - -

Après la médaille d’argent décrochée en relais mixte jeudi, les Bleus attaquent les épreuves individuelles des Mondiaux de Nove Mesto. L’occasion pour Marie-Laure Brunet de se refaire une santé, dès ce samedi lors du sprint (16h15).

Marie-Laure Brunet aime les grands rendez-vous. Médaillée de bronze olympique à Vancouver en 2010 (poursuite), double médaillée d’argent à Ruhpolding en 2012 (mass start et individuel), la biathlète d’Autrans entend bien continuer sur sa lancée cette année aux Mondiaux de Nove Mesto (République tchèque). Mais depuis le début de saison, la Française n’y arrive pas. Affaiblie par des problèmes physiques récurrents, la Dauphinoise n’est montée sur aucun podium cette saison lors des épreuves individuelles. Pire encore, elle n’est apparue qu’une seule fois dans le Top 10 (8e lors du sprint à Ostersund, le 1er décembre dernier).

Si elle admet « ne pas être à son niveau », Marie-Laure Brunet peut néanmoins s’appuyer sur une solidité à toute épreuve sur le pas de tir. Avec 95% de réussite depuis le début de saison, la biathlète tricolore est tout simplement la meilleure gâchette du circuit. Mais pour pouvoir prétendre à une médaille, « MLB » va devoir se refaire une santé sur les skis. Médaillée d’argent jeudi avec le relais mixte tricolore, la Haute-Pyrénéenne s’est déjà montrée rassurante quant à son état de forme. Convaincante sur les skis, c’est au tir qu’elle a flanché, avec deux pioches.

Brunet : « Les Mondiaux sont bien lancés »

Pas de quoi s’inquiéter pour autant. « Les Mondiaux sont bien lancés, il faut maintenant continuer, a confié la Française, relayée par la Fédération française de ski. Je me suis bien sentie sur ma course. C’est plutôt rassurant. Dommage, j’étais un peu nerveuse sur le tir debout. Ça m’a fait du bien de voir que je tenais sur les skis lors des deux premiers tours. Ça fait vraiment plaisir de commencer par une médaille. J’ai bien savouré notre place en relais et je me concentre dès aujourd’hui sur le sprint. Je vais me bagarrer et donner le meilleur. »

En compagnie de Marie Dorin-Habert, très régulière depuis le début de saison, Marie-Laure Brunet est bien décider à briller dès ce samedi lors du sprint 7,5 km (16h15). Une épreuve qui ne lui réussit pas forcément. Jamais dans sa carrière, la Française n’est parvenue à grimper sur le podium d’un sprint dans une grande compétition (Jeux Olympiques, championnats du monde, Coupe du monde). Son meilleur résultat dans cette spécialité est une 4e place, obtenue en 2012 à… Nove Mesto.