RMC Sport

Mondiaux : Svendsen 2, M. Fourcade 0

Martin Fourcade

Martin Fourcade - -

Comme sur le relais mixte jeudi, Martin Fourcade a pris l’argent ce samedi lors du sprint des Mondiaux de Nove Mesto. Le Français, croqué par le Norvégien Emil Hegle Svendsen, voit lui échapper l’un de ses trois titres de Ruhpolding.

Martin Fourcade a perdu l’une de ses trois couronnes. Triple champion du monde l’an dernier à Ruhpolding, le Français a été battu par Emil Hegle Svendsen, ce samedi, lors du sprint 7,5 kilomètres de Nove Mesto (République tchèque). S’il continue sa collecte de médailles mondiales (six en individuel), le Pyrénéen se fait une nouvelle fois dompter par son grand rival norvégien, déjà vainqueur du premier acte, jeudi sur le relais mixte. Un duel, arbitré par le Slovène Jakov Fak (3e), qui rappelle étrangement celui opposant leurs deux mentors : Raphaël Poirée et Ole Einar Bjoerndalen.

« Deux à zéro pour Svendsen… Il ne manque pas grand-chose, juste une petite balle qui me coûte l’or, regrettait le cadet des Fourcade dans l’Intégrale Sport sur RMC. J’ai vraiment fait ce que j’avais à faire. J’étais en super forme, il n’y a donc rien à regretter. Je suis un peu déçu de ne pas conserver l’or mais j’ai une bonne position pour la poursuite demain (dimanche, ndlr). Je préfère être chasseur. On avait été habitué à la bagarre Poirée-Bjoerndalen. Le duel France-Norvège continue. » Martin Fourcade a peut-être perdu une nouvelle bataille mais ne compte pas baisser les armes pour autant.

Fourcade : « La poursuite, c’est ma course favorite »

L’actuel leader de la Coupe du monde est en bonne position pour la poursuite 12,5 kilomètres de dimanche, où il ne comptera que huit petites secondes de retard sur Svendsen. Une spécialité qui lui tient particulièrement à cœur et sur laquelle il défendra son deuxième titre de Ruhpolding. « La poursuite, c’est une course que j’adore ! C’est la première course que j’ai gagné aux Mondiaux, c’est la course sur laquelle je me suis imposé pour la première fois en Coupe du monde, c’est mon premier globe de cristal, raconte le Français. C’est une course qui me plaît beaucoup parce que c’est une bataille. Je suis motivé et je veux garder l’or. C’est ma course favorite. »

Une poursuite dominicale qui s’annonce tendue, avec six biathlètes, dont deux Français (Martin Fourcade et Alexis Bœuf), qui se tiennent en 25 petites secondes. « Je suis bien placé pour la poursuite, confirme Alexis Bœuf (6e). Je suis à 25 secondes du premier, cela équivaut à une faute au tir. Si les sensations sont bonnes et que je continue à bien tirer, tout est possible. » Martin Fourcade devra se méfier de toute le monde, même du Russe Anton Shipulin (7e, à 32’’9), qui l’avait devancé l’année dernière sur cette poursuite de Nove Mesto