RMC Sport

Chaux-Neuve attend ses champions

Jason Lamy-Chappuis

Jason Lamy-Chappuis - -

Véritable temple du combiné nordique, Chaux-Neuve accueille ce week-end l’étape française de la Coupe du monde. Un évènement pour ce village du Doubs qui accueillera près de 15000 visiteurs sur les deux jours.

Les bénévoles s’affairent sans relâche. La Coupe du monde de combiné nordique à Chaux-Neuve a commencé dans le calme. Traditionnellement, le vendredi est consacré aux sauts d’entraînement et de réserve. On en profite pour régler les derniers détails sous les yeux des enfants venus pour l’occasion. Le calme avant la tempête. Chaux-Neuve, Mecque du combiné nordique, s’apprête en effet à accueillir environ 15 000 visiteurs le temps d’un week-end. Qu’ils soient fans de la discipline, curieux venus de la région, ou habitants de la ville, tous font le déplacement, non seulement pour voir l’icône du coin, Jason Lamy-Chappuis, mais également pour applaudir tous les concurrents.

Un dépaysement pour ce village qui compte 264 habitants à l’année. Le nombre de bénévoles réunis pour l’occasion dépasse même les locaux, puisque 400 volontaires ont répondu à l’appel. « Chaux-Neuve est habitué à donner dans le bénévolat, note Dominique Bonnet, le maire de la ville. Sans la Coupe du monde, je pense que Chaux-Neuve serait comme beaucoup de villages : aux oubliettes. Chaux-Neuve est connu dans le monde entier grâce à sa Coupe du monde. » Coincé entre la Suisse et le Jura, le village offre beaucoup d’activités (un centre équestre, un parc animalier, des attelages de chiens adaptés aux handicapés...) mais aucune n’égale la Coupe du monde.

Gaufres, le barbecue, pizzas…

Alors, tout le monde se prépare. Sous la grande tente qui accueillera samedi la soirée dansante, on empile les sandwichs, saucisses et boissons… Dehors, d’autres bénévoles poursuivent leur tour d’inspection. « On propose des stands divers pour qu’il y ait un minimum d’attente. L’idée est de proposer des restaurations différentes : il y a les gaufres, le barbecue, les pizzas… », plaisante Lionel dans la cabane qui abrite les appareils à gaufres. A l’entrée du village, Chantal se félicite également de voir le monde débarquer sous ses yeux. Plus de trente ans qu’elle est dans la région. Aujourd’hui, c’est elle qui tient le seul commerce du coin.

Et elle fait tout : tabac, presse, produits régionaux, produits en bois, pain, alcool, essence… « Il y a plus de clients, alors on s’organise. Le mari et les filles donnent un coup de main », plaisante-elle. Car tout le monde s’arrête pour lui demander cigarettes, pain, et même gaufres puisqu’une amie vendra ses produits pour l’occasion. « Le fait que ça se passe dans un petit village, c’est l’évènement de l’année, sourit Jason Lamy- Chappuis. Cette effervescence, on ne l’a que dans les petits villages. Les gens d’ici sont des passionnés de nordique et vivent pour ça. » Alors, que la fête commence !

Pierrick Taisne à Chaux-Neuve