RMC Sport

Chaux-Neuve vibre pour Lamy-Chappuis

Jason-Lamy Chappuis

Jason-Lamy Chappuis - -

Malgré sa deuxième place lors du combiné ce samedi, le champion olympique français a enthousiasmé ses milliers de supporters présents dans le Doubs. Qui n’attendent plus qu’un triomphe final ce dimanche. Reportage.

« Go Jez’ ! » Malgré des températures matinales très négatives lors de l’épreuve de saut ce samedi, les fans de Jason Lamy-Chappuis ont, comme chaque année, bravé le froid. Fidèle, ce public essentiellement composé de régionaux a accompagné le « Jurassien Volant » au rythme des cloches et des crécelles. Mais cette ambiance « Tour de France » n’a finalement pas profité à l’enfant du pays. Battu d’un souffle par l’Italien Alessandro Pittin pour la deuxième fois en deux jours, Jason Lamy-Chappuis doit se contenter d’un accessit provisoire dans son fief de Chaux-Neuve, village doubien transformé en chaudron le temps d’un week-end. « Le public était impressionnant, glisse le français devenu champion olympique en 2010 à Vancouver. Quand j’étais sur la piste, ça me donnait des frissons. Dans la bosse, ça criait de partout. C’était fou ! ».

Des sifflets pour Pittin

Pour autant, après deux courses, « Flying Jason » n’a toujours rien gagné sur ses terres. Difficile d’imaginer que l’Américain de naissance puisse se satisfaire d’une telle situation. Devant la frustration de ses supporters, le Français a pu constater que l’Italien Pittin avait essuyé quelques sifflets nourris à l’arrivée. Ce qui ne le console en rien. « Ça s’est joué à la photo-finish, souffle Lamy-Chappuis. C’est énervant. Dommage, j’étais un peu fatigué. Avec les entraînements, les médias et les compétitions, le programme est assez chargé pour moi».

La dernière chance, c’est pour ce dimanche. Près de dix mille supporters vont se masser au bord de la piste pour voir débouler l’idole. Avec un dernier espoir en tête : « S’il gagne demain (dimanche, ndlr), ça sera parfait, assure Jean-Luc Crétier, ancien champion olympique de descente. Mais en deux jours, il fait quand même deux fois deuxième... ». « La deuxième place ? Ce n’est pas grave, on reviendra, dédramatise Yves, supporter de JLC présent ce samedi. C’est sûr qu’il va gagner ! ». Impossible de refroidir Chaux-Neuve quand on parle de Lamy-Chappuis…