RMC Sport

De le Rue et Vaultier, les miraculés en finale

Xavier de le Rue et Pierre Vaultier.

Xavier de le Rue et Pierre Vaultier. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Pierre Vaultier et Paul-Henri de le Rue sont en finale du snowboardcross. Une sacrée perf pour ces deux Français qui reviennent de très loin…

Improbabilité pour certains, inconscience pour d’autres. Ce mardi, pourtant, si la purée de pois qui entoure le Park Extrême de Rosa Khutor le permet, Paul-Henri de le Rue et Pierre Vaultier ont déjoué tous les pronostiques pour accédérer à la finale du snowboardcross. Une participation qui tient presque du miracle pour ces deux hommes, toujours débout après un crash et une blessure qui en auraient laissé plus d’un sur le tapis.

Victime le 12 janvier dernier lors d’une manche de Coupe du monde en Andorre d’un traumatisme facial avec fracture de l’orbite associé à un traumatisme crânien, Paul-Henri de le Rue a perdu connaissance. Un coma bref, une commotion cérébrale sévère, un état préoccupant. Pas de quoi envisager les Jeux. Pourtant, le miracle a bien lieu. Après quinze jours d’arrêt obligatoire de toute activité sportive, le médaillé de bronze à Turin est debout sur son snow.

« J’ai encore mal à la tête, je suis encore fatigué, avoue-t-il malgré tout. Le voyage m’a vraiment fatigué. Je ne me suis pas encore repris de ce petit décalage horaire de 3 heures qui fait que tu t’endors tard, le matin tu es fatigué et vu que je suis très sensible, cela ne joue pas en ma faveur. Les migraines et la fatigue me travaillent la tête. Ce sont des questions qu’il ne faut pas que je me pose puisque je fais tout pour que cela aille ce jour et ça ira bien ce jour-là. Être champion olympique, c’est mon rêve depuis que je suis enfant. Là je suis à deux doigts, je le touche des mains et j’ai envie d’aller au bout. » Vous avez dit obstination ?

La médaille d'or de la détermination

Pierre Vaultier est aussi un « Highlander » à sa manière. Touché le 21 décembre dernier au ligament croisé antérieur du genou droit (rupture partielle) lors d’une étape de Coupe du monde à Lake Louise, l’ex-numéro 1 mondial (en 2008, 2010 et 2012) a échappé de peu au billard, sa blessure ne nécessitant pas une intervention. Après un mois de rééducation, il n’est donc remonté sur les skis que le 12 février dernier ! Et s’aligne aujourd’hui avec quasiment un genou en moins à Sotchi !

« Concrètement j’ai quelques mouvement comme des amortis très secs, toniques qui me feront mal car j’ai un petit manque de flexion, explique Vaultier. Il faudra aussi gérer la fatigue car j’ai un grand manque de masse musculaire et de puissance musculaire, qui au fur et à mesure des runs pourraient me faire défaut. Aller à la bagarre, c’est là-dedans que cela se passe, donc moi je fais confiance à ma sensation. Si mon genou ne lâche pas, je lui fais confiance. C’est une sorte d’aller-retour, de donnant-donnant. Pour le moment je n’ai eu aucun écueil physique à ce niveau-là. » A tous deux la médaille d’or du courage et de la détermination.

Le titre de l'encadré ici

|||L'épreuve reportée à mardi
Comme la mass-start, les 8es de finale snowboardcross ne se dérouleront pas ce lundi. L'épreuve a été reportée à ce mardi et débutera à 7h30 directement par les 8es de finale.

G.Mathieu (avec EJ) à Sotchi