RMC Sport

Lamy-Chappuis : « C’est un rêve »

Jason Lamy-Chappuis

Jason Lamy-Chappuis - -

Jason Lamy-Chappuis ne pouvait rêver mieux. Que ce soit avec son coéquipier Sébastien Lacroix ou en individuel, le Jurassien a remporté les trois épreuves du week-end à Seefeld. Le double tenant du globe de cristal ne s’attendait pas à pareille performance.

Vous attendiez-vous à réaliser une telle performance ?

La semaine dernière, je me sentais de mieux en mieux avec une belle montée en puissance. Ce week-end est vraiment parfait avec trois victoires en trois courses. J’ai eu de très bonnes sensations sur l’épreuve de saut comme sur la partie de ski de fond. Je ne m’attendais pas à une telle performance, c’est vraiment un rêve.

Que peut-il vous arriver désormais ?

J’ai trouvé un équilibre entre la partie « saut » et la partie « fond ». Durant la préparation estivale, on a plus travaillé sur les skis car on avait quelques difficultés. On a mis l’accent sur l’endurance et la puissance. Notre travail de groupe est en train de payer et on est récompensé. Même mes collègues de l’équipe de France sortent de belles courses. On va désormais devoir faire attention à la trêve de Noël, qui peut être piégeuse.

Sur les trois victoires du week-end, laquelle est la plus belle ?

Je retiens surtout celle avec mon coéquipier Sébastien Lacroix. Partager une victoire avec son partenaire est vraiment exceptionnel. Toute l’équipe est heureuse quand on ramène un succès par équipe.

Où êtes-vous encore perfectible ?

Je n’ai toujours pas retrouvé mon niveau de l’année dernière en saut. Pendant les deux semaines de break, on va pouvoir faire plusieurs séances de saut afin de corriger les erreurs. J’espère pouvoir avoir une technique vraiment stable pour la suite de la Coupe du monde. Je ne m’attendais pas du tout à monter en puissance de cette manière. Au début de la saison, je n’étais pas été bon surtout sur la partie saut. J’ai retrouvé au fur et à mesure mes repères. Mais jamais je n’aurais cru être aussi performant trois semaines après ma première course.

Avec 173 points d’avance au classement général, pensez-vous déjà au globe de cristal ?

La saison est encore longue et tout peut arriver. Il faut que je reste concentré. L’objectif est d’être le plus souvent possible sur les podiums. J’ai deux semaines de break avant de réattaquer début janvier par une étape de Coupe du monde à Schonach. Puis, après, on aura notre week-end français à Chaux-Neuve. Devant un beau public, j’espère pouvoir réaliser le même genre de performance.