RMC Sport

Lamy Chappuis, place au sport

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Deux jours après la cérémonie d’ouverture, Jason Lamy Chappuis a découvert le petit tremplin de Sotchi. Pour le champion olympique de Vancouver, il est désormais temps de tourner la page. Place à la compétition.

On l’avait laissé souriant et heureux au stade olympique Fisht. On l’a retrouvé tout aussi détendu et disponible à l’occasion des premiers entraînements du combiné nordique. Deux jours après avoir défilé avec le drapeau français à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de ces XXIIe Jeux Olympiques d’hiver, Jason Lamy Chappuis effectuait ses grands débuts sur le petit tremplin de Gorki. Car si les skieurs avaient eu l’occasion de se tester l’année dernière sur le Grand Tremplin en Coupe du monde, aucune manche n’avait été disputée sur le format inférieur.

Il a pourtant fallu se remettre dans le bon sens et ranger dans la boite à souvenirs les grands moments vécus vendredi soir. Pas forcément un souci quand on connait le garçon. « Il me reste des très belles images, des sensations extraordinaires. Le fait de voir le monde et le bruit dans ce stade est quelque chose d’extraordinaire », lâche-t-il les yeux brillants. Et à l’image de Martin Fourcade en biathlon, Jason Lamy-Chappuis est un des fers de lance de la délégation française. Pas étonnant donc de voir quelques volontaires de l’organisation demander des photos du combinard français dans un stade encore complètement vide.

Lamy-Chappuis : « Mettre la photocopieuse en route »

Alors que sa compétition débutera mercredi, Jason et ses coéquipiers auront droit encore à quelques réglages, aussi bien sur le tremplin que sur les skis, comme c’était le cas ce dimanche. Une raison de plus pour couper après sa cérémonie d’ouverture. Au programme depuis la journée de vendredi : une journée complètement off samedi, du repos et donc les premiers sauts d’entraînement. « Ça m’a fait du bien après les émotions de la cérémonie. Ça a fait du bien de se reposer. Aujourd’hui (dimanche), c’est vraiment la première journée sportive pour nous. »

Le skieur de Bois d’Amont n’a d’ailleurs pas manqué ses débuts, lui qui a réalisé les 3e, 2e, et 3e performances des trois sauts d’entraînement. « Pour la confiance, c’est important d’arriver dès les premiers sauts et d’être performant. Là, c’est le cas. C’est une bonne chose, déclarait le triple vainqueur du classement général de la Coupe du monde. Je sais ce que j’ai à travailler. Je sais que je peux être performant. Il faut surtout de la constance et de la qualité pour construire quelque chose de solide puisqu’en compétition, c’est au niveau mental. Tout peut se jouer en quelques secondes. Je vais essayer d’engranger des sauts comme ça et comme dirait mon coach ‘’mettre la photocopieuse en route’’. »

P.Taisne à Sotchi