RMC Sport

Lamy-Chappuis, un palmarès en or massif

-

- - -

A 26 ans, Jason Lamy-Chappuis s’est offert le dernier titre mondial qui manquait encore à son immense palmarès : le sacre par équipes. Un succès qui lui tenait autant à cœur, si ce n’est plus, que sa couronne individuelle décrochée 48 heures plus tôt.

Il y tenait mordicus. Plus encore qu’un nouveau titre planétaire en individuel. Cette médaille entre amis, Jason Lamy-Chappuis la désirait très fortement. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est allé la chercher avec les tripes. Comme en individuel vendredi, le triple vainqueur de la Coupe du monde (2010, 2011, 2012) a fait parler ses talents de sprinter pour offrir à ses trois collègues (Sébastien Lacroix, Maxime Laheurte et François Braud) la première médaille d’or mondiale de l’histoire de l’équipe de France de combiné nordique. La classe individuelle au service du collectif.

« Il faut mettre en lumière les trois autres, assure l’intéressé. Ils ont été très bons aussi ! Ils ont fait leur job. Pouvoir partager ça avec les potes, c’est quatre fois plus de plaisir. Quand tu vois le staff complètement pleurer, c’est énorme. »

Clap de fin à Sotchi ?

Trois globes de cristal, deux titres de champion du monde, une médaille d’or olympique et maintenant, un titre mondial par équipes. Il n’y a plus de mots pour qualifier le palmarès à la fois colossal et prodigieux de « Jez », qui n’a pas caché son désir de prendre ses distances avec son sport l’an prochain, après les Jeux Olympiques de Sotchi.

Une compétition au cours de laquelle il pourrait ajouter la dernière ligne qu’il manque à son palmarès … une médaille olympique sur une épreuve par équipes. Une p’tite dernière pour la route, donc, avant d’ouvrir un nouveau palmarès dans une autre discipline ?