RMC Sport

« JIBE » et « PIntu » peuvent y croire

Jean-Baptiste Grange

Jean-Baptiste Grange - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Respectivement 5e et 8e à 0’’77 et 1’’08 de l’Autrichien Mario Matt, Jean-Baptiste Grange et Alexis Pinturault sont bien placés pour une médaille olympique, à l’issue de la 1ère manche du slalom. Voire mieux, dans cette discipline aléatoire.

Jusqu’où s’achèvera l’irrésistible retour en force de Jean-Baptiste Grange ? Revenu de nulle part cette saison après trois années blanches, Jibé poursuit sa montée en puissance. Au pied du podium d’une poignée de manches de Coupe du monde ces dernières semaines, le champion du monde 2011 de la spécialité peut raisonnablement entrevoir le premier podium olympique de slalom de sa carrière après sa grosse première manche réalisée ce samedi sur le tracé alpin de Rosa Khutor. Cinquième à 0’’77 du leader provisoire, l’Autrichien Mario Matt, le skieur de Valloire est surtout à 2 petits centièmes de la troisième marche. Voire bien mieux encore, lui qui a l’expérience des grosses échéances.

« Ca va très bien, s’est réjoui Grange. Il fallait lâcher les skis. Je me suis forcé à aller dans la vitesse, et à mettre du rythme. Il y avait pas mal de stress mais je me suis transcendé. Je suis désormais le chasseur. Je ne vais pas m’emballer, mais je vais finir le boulot tout à l’heure. »

Impossible n'est pas Pintu

Alexis Pinturault, vainqueur du slalom de Wengen cette saison et qui pointe à la 8e place, à 1’’08 de Matt, est également dans le coup. Et dans une discipline aussi aléatoire que le slalom, impossible n’est pas « Pintu ».

Enfin, fin de parcours pour Steve Missillier, vice-champion olympique de géant, qui a raté un piquet. Et honnête 17e place pour l’autre revenant, Julien Lizeroux, à 1’’99 du leader.

GM à Sotchi