RMC Sport

L'éclaircie Noens

Nastasia Noens

Nastasia Noens - -

Auteur d’une superbe remontée, Nastasia Noens a pris ce samedi la 3e place du slalom de Bormio (Italie), remporté par Mikaela Shiffrin. La Niçoise décroche ainsi son premier podium depuis 2011 et redonne de beaux espoirs au clan tricolore.

Trente-six mois que le slalom féminin français attendait ça ! Nastasia Noens a mis fin à trois ans de disette ce dimanche en prenant la troisième place du slalom de Bormio (Italie), remporté par l’Américaine Mikaela Shiffrin. En confiance après sa première manche encourageante (13e), la Niçoise a claqué une deuxième manche de haute volée sur la piste italienne. Solide techniquement, « Nasta » a surtout affiché une belle forme physique en tenant son run jusqu’au bout, son principal défaut ces derniers mois.

Résultat : elle signe le meilleur chrono de la deuxième manche et monte sur la boîte pour la deuxième fois de sa carrière en Coupe du monde, le premier remontant au 11 janvier 2011 à Flachau (Autriche). « Je tiens ce podium (rires) ! Ça fait du bien de faire deux grosses manches, se réjouit-elle. Après ma 13e place sur la première manche, je n’avais strictement rien à perdre lors de la deuxième. J’ai pu faire mon ski et ce résultat est une belle récompense. C’est le bon moment pour retrouver la confiance. Ça fait du bien. Il reste encore deux grosses courses avant les Jeux. Il y a encore plein de choses à aller chercher. »

Noens : « Pour moi, ça se joue beaucoup dans la tête »

Désespérément à la recherche d’une leader depuis les blessures de Laurie Mougel, Marion Rolland et Tessa Worley, l’équipe de France féminine retrouve le sourire. Après la belle dixième place d’Anne-Sophie Barthet le week-end dernier à Lienz (Autriche), Nastasia confirme à son tour son retour au premier plan. Une belle récompense pour celle qui n’a pas hésité à enchaîner les courses moins prestigieuses en 2e et 3e divisions, histoire de retrouver la confiance. « Pour moi, ça se joue beaucoup dans la tête, surtout en slalom, qui est vraiment basé sur la confiance, explique Noens. Je savais que j’allais bien physiquement et techniquement. Il manquait des manches références. J’ai pu sortir mon ski aujourd’hui, grâce à des bonnes manches aux entraînements et en Coupe du monde. Ça joue vraiment sur la confiance. »

Après un mois de décembre cauchemardesque, marqué par des résultats en demi-teinte et les blessures de Tessa Worley et Marie Marchand-Arvier, les Françaises repartent de plus belle sur cette année 2014. De quoi revoir les ambitions à la hausse à 33 jours du rendez-vous olympique de Sotchi. « Sotchi, je n’y pensais plus trop. Je me concentrais vraiment à fond sur la Coupe du monde, assure la Niçoise. Il reste encore deux grosses courses (Flachau et Maribor, ndlr). Mais ce résultat donne vraiment beaucoup d’envie pour Sotchi. Anne-So (Barthet) et Anémone (Marmottan) commençaient à s’installer dans le Top 10. Ce résultat fait du bien à tout le monde. » Cela ne peut pas faire de mal à un mois des Jeux ! 

Alexandre Mispelon