RMC Sport

Lenzerheide : Pinturault garde la cadence

Alexis Pinturault

Alexis Pinturault - -

Alexis Pinturault a signé son troisième podium consécutif en géant, ce samedi à Lenzerheide sur une course remportée par l’Américain Ted Ligety. Le Français, qui décroche son 7e podium de l’hiver, confirme sa belle régularité cette saison.

La hiérarchie a été respectée. Ted Ligety était encore intouchable ce samedi sur la piste de Lenzerheide (Suisse), lors du dernier géant de la saison de Coupe du monde. Triple champion du monde à Schladming, l’Américain a une nouvelle fois fait parler son statut de patron de la spécialité, en devançant l’Autrichien Marcel Hirscher (à 0’’37) et le Français Alexis Pinturault (à 1’’16). Un podium qui reflète parfaitement la saison et qui correspond exactement au trio du classement final de la discipline.

Si « Shred », déjà en tête après la première manche, était une fois encore hors de portée, Alexis Pinturault confirme course après course sa belle régularité. Depuis les Mondiaux de Schladming, où il avait pris la 5e place, le Tricolore a enchainé trois podiums en trois géants, dont une victoire à Garmisch-Partenkirchen (Allemagne). Au total, le skieur de Courchevel comptabilise sept podiums cette saison (avant le slalom de dimanche). Soit un de plus que lors du dernier exercice. Pas mal pour quelqu’un qui a été privé de sa préparation estivale après une opération à la cheville.

Pinturault : « Il y a eu une évolution »

« Ça fait du bien de monter enfin régulièrement sur le podium, surtout en géant. Ça prouve qu’il y a eu une évolution, se réjouit Alexis Pinturault. J’ai dû progresser durant l’hiver. Finalement, je ne me suis pas entrainé à cause de ma blessure et je réalise un meilleur hiver que l’an dernier. C’est très positif mais ce n’est pas pour autant que j’ai envie de me blesser tous les ans. » Thomas Fanara, lui, gravite autour du trio de tête, devenu inséparable. Comme à Kranjska Gora, le Français s’est offert une belle 5e place (à 1’’46), reflétant sa position dans la hiérarchie mondiale.

« Il fallait que je réintègre les sept premiers pour bien finir la saison et avoir des bons dossards en début de saison prochaine, en vue des JO, assure le skieur de Praz Sur Arly. Commencer la prochaine saison avec un bon dossard va me permettre de maintenir ma place dans le Top 5. Il y aura les JO au mois de février. Mais avant, il y aura quelques courses. Et toutes les courses sont importantes pour maintenir son dossard et en avoir un bon le jour J, le jour des JO. » Et on connait les capacités des skieurs français à s’illustrer sur les courses d’un jour…