RMC Sport

Marion Rolland, deux ans après

Marion Rolland

Marion Rolland - -

Plus connue pour sa chute d’entrée aux JO de Vancouver en 2010 que pour ses performances, la Française a définitivement tiré un trait sur ce « buzz » d’un hiver. Sixième de la séance d’entraînement, la Française aborde la descente de Bad Kleinkirchheim (11h45) ce samedi avec appétit.

Quelques secondes qui lui ont malheureusement semblé interminables. Sur la descente des Jeux Olympiques de Vancouver, Marion Rolland chute après trois petites secondes de course et se brise les ligaments croisés du genou gauche. L’image fait le tour du monde et la Française devient une véritable légende. Pas comme elle l’espérait… Les médias se déchainent sur la skieuse des Deux-Alpes qui a même pensé à arrêter sa carrière. « J’ai voulu tout lâcher sur le moment, car la route est longue et je sais que ce ne sont pas des moments faciles à vivre », affirmait-elle à l’époque. 

Pas facile de faire face aux nombreuses moqueries à son égard. Les groupes Facebook et Twitter en profitent pour créer du buzz. « Pour que Marion Rolland passe sa première étoile avant les JO 2014 », « D'un point de vue technique, la poussée était bonne, on aurait aimé voir la suite...», ou encore « J’ai raté la descente olympique, Marion Rolland aussi ». Un véritable acharnement dont la Française ne se préoccupe guère. Mieux encore, six mois après cette blessure, elle décroche une belle septième place sur la descente de Lake Louise au Canada. Elle fait ainsi taire les plaisanteries en tous genres.

« Tout est oublié »

Aujourd’hui, Marion Rolland est bien loin de tout ce cirque médiatique. « Franchement, je n’y pense plus. Je suis passée au-dessus de tout ça », affirme la skieuse de 29 ans. « Je sais skier et je n’ai plus rien à prouver. Tout est oublié. Je ne pense pas à une quelconque revanche sur Vancouver. Si je fais un podium, ça sera la juste récompense de toutes mes années d’entraînement ». Après un début de saison en demi-teinte avec comme meilleure performance une quinzième place sur le Super G de Lake Louise, la Française semble débuter 2012 sur de nouvelles bases. 

La Tricolore a bouclé mercredi la seule séance d’entraînement de la descente de Bad Kleinkirchheim (Autriche) à une sixième place porteuse d’espoir. « J’ai encore de la marge. L’annulation du deuxième entraînement est un avantage pour moi », estime la native de Saint Martin d’Hères. « Le but est d’aller accrocher au minimum le Top 10. Je sais que j’ai les capacités de faire un podium. Maintenant, il ne tient qu’à moi de tout donner pour y parvenir ». Monter le plus haut possible samedi sur la descente autrichienne pour enfin parler de Marion Rolland sans évoquer la chute de Vancouver… 

Alexandre Mispelon