RMC Sport

Marmottan tape à la porte

-

- - -

La jeune Française a terminé quatrième du slalom géant d’Arber-Zwiesel, en Allemagne, ce dimanche. Elle espère maintenant monter sur son premier podium à l’occasion des Mondiaux de Garmisch-Partenkirchen, à partir de mardi.

Ce week-end, le radio réveil n’a pas cessé de sonner dans la chambre d’hôtel que partageaient Anne-Sophie Barthet et Anémone Marmottan. « On n’a pas réussi à le faire fonctionner et il s’est souvent allumé en pleine nuit », s’amuse cette dernière. Heureusement pour elle, il est resté muet dans la nuit de samedi à dimanche. En pleine forme, celle que ses copines de l’équipe de France surnomment « Momone », a accroché la quatrième place du géant d’Arber-Zwiesel, à seulement 8/100e de la troisième place.

« C’est dommage, peste la skieuse de Tignes. Être au pied du podium, comme ça… Mais je suis quand même contente. Je m’installe et ça va dans le bon sens. Je commence à bien comprendre ce qui fonctionne. » A 22 ans, la Française a passé un cap cette saison, dans la foulée de sa 11e place du géant de Vancouver.

« C’est la boute-en-train de l'équipe, confie Taina Barioz, celle qui fait toujours la petite connerie qui va faire marrer tout le monde. » Au milieu des filles du groupe technique, qui se surnomment entre elles « les Boulets » pour leur propension à faire des bêtises et des blagues potaches, la Savoyarde possède une place à part. Mais quand elle rentre chez ses parents, dans le petit village de la Savine (Savoie), elle n'hésite à mettre la main à la pâte. Histoire de donner un coup de main à l’exploitation familiale, où l’on produit du fromage de chèvre et de vache.

En attendant, elle a une bonne carte à jouer aux Mondiaux de Garmisch-Partenkirchen, qui débutent ce mardi. Désormais en confiance, il lui reste une petite semaine de préparation avant son entrée en lice. Avec un objectif déjà très clair : « Aller chercher une médaille, c’est sûr ! »