RMC Sport

Mondiaux : Poisson bronzé à Schladming

David Poisson

David Poisson - -

David Poisson a réalisé la meilleure performance de sa carrière ce samedi en décrochant la médaille de bronze lors de la descente des Mondiaux. Il décroche ainsi la 2 e médaille française à Schladming, après celle de Gauthier de Tessières sur le super-G.

Schladming : Poisson succède à Alphand

David Poisson a décroché une superbe médaille de bronze ce samedi lors de la descente des Mondiaux de Schladming, remportée le Norvégien Aksel Lund Svindal. Pour retrouver un skieur français sur le podium d’un championnat du monde, il faut d’ailleurs remonter à la troisième place de Luc Alphand en 1996 à Sierra Nevada. Jean-Claude Killy reste le dernier Tricolore à avoir décroché l’or mondial dans cette spécialité, en 1968 à Grenoble.

12h52 - Poisson : « Je ne réalise pas encore »

David Poisson a pris une surprenante 3e place lors de la descente des Mondiaux de Schladming (Autriche). Le Français est aux anges. « Depuis le début de la saison je gère bien mes courses. Aujourd’hui, je n’avais rien à perdre. Au départ, je me suis dit qu’il fallait engager et chercher la vitesse. Je suis vraiment content, lance-t-il au micro d’Eurosport. J’étais vraiment bien dans ma course. Je sentais mon bâton. Je suis vraiment content de prendre cette médaille. C’est une superbe journée. Je ne réalise pas encore. »

12h45 - Clarey rend hommage à Poisson

Grand absent des Mondiaux de Schladming (Autriche), en raison d’une lombosciatique aiguë, Johan Clarey a tenu à rendre hommage à David Poisson, troisième ce samedi lors de la descente, remportée par Svindal. « J’ai vibré ! Je suis vraiment très content pour David, assure le skieur de La Clusaz sur Eurosport. Il le mérite. On a beaucoup bossé depuis un bon bout de temps. On a deux médailles sur les épreuves de vitesse, c’est fantastique. Mais j’aurais aimé y être. David est un personnage à part. Il est solide comme un roc, comme un ‘caillou’ (le surnom de Poisson, ndlr). C’était une course pour lui. »

12h20 - Poisson s'offre le podium !

Après Gauthier de Tessières en super-G mardi, c’est au tour de David Poisson de réaliser la course de sa carrière ! Auteur d’une super manche, le Français a décroché ce samedi la 3e place de la descente des Mondiaux de Schladming (Autriche), remportée par le Norvégien Aksel Lund Svindal. L’Italien Dominik Paris complète le podium (2e, à 0’’46). Depuis le début de sa carrière, jamais le skieur de Peisey-Vallandry n’était parvenu à grimper sur le podium d’une grande compétition. Il offre à la France sa 2e médaille à Schladming. Le Tricolore Adrien Théaux prend la 10e place de cette course.

12h15 - Poisson : « On pense à Clarey ! »

Presque assuré d’empocher la médaille de bronze de la descente des Mondiaux de Schladming (Autriche), David Poisson est revenu sur sa belle performance, toute en pensant à Johan Clarey, forfait en raison d’une blessure au dos. « Ça reste une belle manche, malgré des petites fautes. Je suis content, je profite. Je vais être patient jusque bout, a confié le Français pour France Télévision. Tant que ça ne sera pas fini, je ne vais pas m’imaginer avec cette médaille. Le groupe tourne bien. Si on arrive a encore avoir une nouvelle médaille ça serait bien. On a encore une petite pensée pour Johan (Clarey), même s’il n’aime pas qu’on parle de lui. On pense à lui. »

12h10 - Poisson en bronze à 99% ...

Après le passage de 28 skieurs, le podium semble définitif à 99% ... David Poisson décrocherait ainsi la 2e médaille français à Schladming, après celle en argent de de Tessières.

12h02 - Crétier : « Poisson a magnifiquement bien skié »

Membre de la Dream Team de RMC Sport, Jean-Luc Crétier a souligné la superbe performance du Français David Poisson, troisième provisoire de la descente des Mondiaux de Schladming. « Il a mis les petits plats dans les grands, assure le champion olympique de Nagano. Il avait cette hargne d’arrivée en bas et il a magnifiquement bien skié. »

11h54 - Ça sent bon pour Poisson

Après le passage de 22 skieurs, le Français David Poisson occupe toujours la 3e place de cette descente des Mondiaux de Schladming. Les favoris, Christof Innerhofer et Klaus Kroell, n’ont pas réussi à dompter cette piste autrichienne. Grosse déception pour le premier qui termine à 2’’08 du Norvégien Aksel Lund Svindal… Kroell échoue à la 4e place provisoire, avec 1’’35 de retard.

11h49 – Théaux n’y était pas

En légère avance sur le haut du parcours, Adrien Théaux arrive à rivaliser avec le Norvégien Aksel Lund Svindal. Mais le Français n’y est pas sur la seconde partie du tracé… Le skieur de Val Thorens termine avec 1’’17 de retard sur le temps de référence. Membre de la Dream Team de RMC Sport, Jean-Luc Crétier assure que : « Théaux était à contretemps aujourd’hui. Il arrive dans des conditions un peu délicates au sommet du mur. Il n’était pas dans son élément aujourd’hui. »

11h47 - Poisson 3e, Svindal garde la tête

Vainqueur à Kitzbühel cette saison, Dominik Paris ne récidivera pas sur la piste autrichienne ! Très solide, l’Italien part à la faute dans le saut du mur. Il arrive malgré tout à rester au contact de Svindal. Paris s’empare de la 2e place provisoire, avec 46 centièmes de retard. C'est parti pour Adrien Théaux !

11h44 - Svindal prend la tête

Grand favori de cette descente, Aksel Lund Svindal s’est emparé de la tête de la course. Auteur de sept podiums depuis le début de saison, dont quatre victoires, le Norvégien a réalisé le nouveau temps de référence, en écrasant celui du Français David Poisson, relégué à 97 centièmes.

11h40 - Erik Guay part à la faute

David Poisson conserve la tête! En tête après les trois premiers intermédiaires, avec 36 centièmes d’avance sur le Français, le Canadien Erik Guay est coupable d’une grosse faute et voit ses chances s’envoler. Le tenant du titre ne peut terminer sa course.

11h38 – C’est parti pour le tenant du titre

Avec le dossard 16, c’est au tour du Canadien Erik Guay de s'élancer. Pour rappel, c’est le tenant du titre !

11h35 - Crétier : « Il reste du monde au départ »

Après le passage de 15 skieurs, le Français David Poisson occupe la tête de la descente des Mondiaux de Schladming. Membre de la Dream Team de RMC Sport, Jean-Luc Crétier ne veut pas encore s’enflammer, malgré la belle performance du skieur de Peisey-Vallandry. « C’est un peu délicat. Il reste du monde au départ mais c’est un temps de référence. Quatre dixième d’avance sur Romar et six dixièmes sur Defago, champion olympique, c’est un bon temps ! »

11h32 - Poisson prend les commandes !

Parti avec le dossard 13, David Poisson s’est emparé de la tête de la descente des Mondiaux de Schlamding. Après une belle manche, le Français améliore le temps de référence du Finlandais Andreas Romar, avec 39 centièmes d’avance

11h28 - C'est parti pour Poisson !

Avec le dossard 12, Didier Defago s’élance sur la Planai. Le champion olympique en titre de Vancouver échoue à 23 centièmes d’Andreas Romar. C’est parti pour le Français David Poisson !

11h25 - Sullivan part à la faute

Troisième à Lake Louise en début de saison, l’Américain Marco Sullivan est en tête au 2e intermédiaire, avec 45 centièmes d’avance sur le temps de référence. Mais il perd toute son avance sur la 2e partie du tracé et se fait piéger par la piste. Le dossard 11 chute et ne peut terminer sa course. Le Finlandais Andreas Romar conserve la tête.

11h20 - Romar solide leader

Le Canadien Jan Hudec et l’Italien Werner Heel ne parviennent pas à améliorer le temps de référence d’Andreas Romar. Le premier, vainqueur à Chamonix la saison dernière, échoue à 31 centièmes du Finlandais, alors que le second est plus loin à la 6e place provisoire (à 0’’82), juste derrière le Français Brice Roger (5e, à 0’’78).

11h15 - Andreas Romar nouveau leader

Deuxième à Kitzbühel en 2010, le Slovène Andrej Sporn prend la tête de la descente. Malgré plusieurs fautes sur le bas de la piste, il parvient à effacer le temps de référence de l’Autrichien Matthias Mayer. Un leadership qu’il ne conserve pas longtemps puisque le Finlandais Andreas Romar améliore de 40 centièmes le temps de l’Autrichien.

11h11 - Mayer garde son leadership

C’est terminé pour Marvin Van Heek ! Le Néerlandais a manqué une porte à mi-course, après une erreur de ligne… Avec le dossard 5, l’Allemand Stephan Keppler semblait en course pour venir titiller le temps de référence de Matthias Mayer. Mais il est victime d’une grosse faute après le 2e intermédiaire. Il arrive néanmoins à terminer sa descente, avec 1’’92 de retard.

11h06 - Mayer prend la tête

Après le Croate Ivica Kostelic, qui a terminé à 0’’72 du temps de référence, Matthias Mayer, 5e du super-G mercredi, s’est emparé de la tête de la descente. Largement en tête au 4e intermédiaire (avec 1’’02 d’avance), l’Autrichien a perdu de précieux centièmes sur le bas du tracé. Il termine avec 19 centièmes d’avance sur le Français Brice Roger et devient le nouveau leader provisoire de la course.

11h02 - C’est parti pour la descente !

C’est parti pour la descente des Mondiaux de Schladming ! Meilleur temps du deuxième entraînement la veille, le Français Brice Roger est parti avec le dossard 1 et a ouvert la piste. Pour sa première grande compétition, le skieur de La Plagne a réalisé un chrono de 2’03’’46. Auteur de plusieurs fautes, le Français ne devrait pas inquiéter les meilleurs.

10h58 - Visibilité piégeuse

A moins de deux minutes du départ de la course, la visibilité est moins bonne que la veille. Les descendeurs devront rester très vigilants pour ne pas se faire piéger.

10h55 - Crétier : « Un homme d’une course »

Membre de la Dream Team de RMC Sport, Jean-Luc Crétier croit aux chances françaises ce samedi pour la descente des Mondiaux de Schladming (départ 11h). « Championnat du monde, c’est un homme d’une course, assure le champion olympique de descente (1998). Tous les Français ont des grandes chances. »

10h50 - Roger ouvre la piste

Les skieurs s’attaquent à la descente des Mondiaux de Schladming, ce samedi à partir de 11 heures. Meilleur du deuxième entraînement, Brice Roger ouvrira la piste avec le dossard numéro 1. Trois autres Français seront au départ de la course : David Poisson (dossard 13), Adrien Théaux (dossard 20) et Guillermo Fayed (dossard 29). Champion du monde en titre, le Canadien Erik Guay s’élancera avec le dossard 16.