RMC Sport

Mondiaux : Vonn-Maze, destins croisés

Tina Maze

Tina Maze - -

La Slovène Tina Maze est devenue championne du monde de super-G ce mardi à Schladming (Autriche). Un succès assombri par la lourde chute de Lindsey Vonn. Victime d'une rupture des ligaments du genou, l'Américaine est out jusqu'à la fin de la saison.

Du brouillard, des chutes de neige, 13 reports, 3h30 d’attente … et la grave blessure de Lindsey Vonn. Le grand départ des 42es Championnats du monde de ski alpin a tourné à la catastrophe ce mardi à Schladming (Autriche). Initialement prévu à 11h, le super-G inaugural, repoussé à 13 reprises en raison d’une très faible visibilité de la piste, est (enfin) lancé à 14h30 dans des conditions extrêmement difficiles. Le sort continue malgré tout de s’acharner sur les organisateurs puisqu’un technicien bénévole chute au dossard 8 (Dominique Gisin), interrompant la course pendant de longues minutes. C’est donc sur une neige ramollie par les douces températures que Lindsey Vonn s’élance, juste après le gros passage de sa principale concurrente, Tina Maze.

Dans les temps de la Slovène lors des deux premiers intermédiaires, l’Américaine rate sa réception sur un saut, s’effondre et termine sa course en dehors de la piste. Touchée au genou et allongée de longues minutes au sol, la skieuse du Minnesota souffre le martyr. Ses larmes et ses cris de douleurs sont à l’image de la gravité de la blessure et font terriblement froid dans le dos. Elle est évacuée par hélicoptère pour rejoindre l’hôpital le plus proche. Le constat est sans surprise pour la double championne du monde de Val d’Isère (2009) : rupture des ligaments croisés du genou droit. Triste sort pour la star du circuit qui fait une croix sur ses Mondiaux et sur la suite de sa saison.

Fin de saison pour Vonn

Même si le podium de la course a fier allure (Tina Maze, Lara Gut, Julia Mancuso), cette grave blessure de Vonn laisse un goût pour le moins amer à ce lancement des Mondiaux. « Moi, je sais ce que c’est. Je me mets à sa place et ce n’est vraiment pas drôle, regrette la Française Marion Rolland, également victime d’une rupture des ligaments croisés du genou aux JO de Vancouver en 2010. Ça fait partie du métier des sportifs de se blesser. Si ça n’avait pas été les Mondiaux, est-ce que les organisateurs n’auraient pas arrêté la course ? Je ne sais pas mais ce sont les règles du jeu. Elle est encore jeune et elle saura faire avec. Elle a tout gagné mais a encore beaucoup à faire. »

Même constat du côté de Marie Marchand-Arvier, auteur de la meilleure performance française ce mardi (13e). « Tout peut arriver sur des grands évènements comme ça. On est préparé à ce genre de choses, assure-t-elle. Lindsey a fait une grosse chute, c’était vraiment impressionnant. Ce n’est pas une belle image pour lancer ces Mondiaux. » Si ce super-G a été cauchemardesque pour Vonn, il a fait trois heureuses : Tina Maze, Lara Gut et Julia Mancuso. La première décroche sa 8e victoire de la saison, son 18e podium en seulement 27 courses. La reine de l’hiver reste plus que jamais en course pour tout rafler à Schladming…