RMC Sport

Pinturault : « Je ne me voyais pas gagner »

Alexis Pinturault

Alexis Pinturault - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Alexis Pinturault a remporté ce jeudi le Super-G de Lenzerheide (Suisse) et a décroché sa première victoire dans cette discipline. Surpris par sa performance, le skieur de Courchevel est content de confirmer tout son potentiel en Super-G.

Alexis, comment avez-vous vécu cette victoire ?

J’ai fait une grosse course. Mais sur le moment, je ne m’en rends pas forcément compte. Il y a pas mal de vaguelettes qui se sont formées au fil de la course. Du coup, la piste n’était pas forcément évidente. J’étais un peu direct à certains endroits, mais je ne me suis pas dégonflé et j’ai continué à prendre des risques. Ça a payé ! Après, quand j’arrive en bas et que je vois mon temps, j’étais un peu surpris car ce n’était pas évident de jouer devant avec le dossard 26 aujourd’hui.

Aviez-vous quand même le sentiment de pouvoir arriver en tête à la fin de votre course ?

Honnêtement, je ne pensais pas avoir fait aussi bien. Je pensais avoir fait une bonne course. Après, je n’ai pas beaucoup de repères sur les Super-G. Ce n’était que mon 3e de l’année, donc je n’en fais pas tant que ça. J’ai comme ambition et objectif d’en faire plus à l’avenir, voire tous. Quand j’arrive en bas, je pensais que c’était possible de terminer dans le Top 10, mais je ne me voyais pas gagner. J’ai dû attendre le temps pour bien être certain d’avoir gagné (rires). 

« Pas se fixer de limites »

Cette victoire vient confirmer une énième fois votre très belle polyvalence dans toutes les disciplines...

J’avais déjà un podium dans chaque discipline, sauf en descente. J’avais déjà plusieurs victoires en géant, en slalom et en super-combiné. Mais cette victoire montre mon potentiel en Super-G. ça prouve que c’est important que j’aille dans cette discipline. Premièrement parce que ça me plaît et deuxièmement parce que j’ai des choses à réaliser là-dedans.

Partager ce podium avec Thomas Mermillod-Blondin est forcément un grand plaisir...

Oui. Quand j’étais au départ, j’ai pu voir la course de Thomas à la télé car je partais assez loin. Et je me suis dit que quoi qu’il arrive, il avait fait un gros Super-G aujourd’hui. Je sentais qu’il ferait un podium, voire une victoire. En tout cas, je savais qu’il serait difficile à aller chercher. Je suis d’autant plus content d’arriver en bas et de voir que je suis devant Thomas, qui avait fait une sacrée course. Ce n’est pas n’importe quoi. Thomas a montré depuis le début de saison qu’il était bien dans cette discipline et qu’il était mieux que les années précédentes. Il est réellement capable de faire quelque chose en vitesse.

Quelle sera désormais la ligne de conduite sur cette fin de saison ?

L’idée sera de terminer comme aujourd’hui, surtout en termes de sensations et de plaisir. Je veux uniquement penser à mon ski, tout en prenant du plaisir. Je ne vais pas me poser de questions et continuer à jouer. Je pense qu’il ne faut pas se fixer de limites. On peut toujours se dépasser. Il y a toujours mieux à faire. Je pense que ça fait partie du sport et il ne faut jamais le perdre de vue. Je fais des bons Jeux à Sotchi, avec une belle médaille. Ça aurait pu être un peu mieux, mais ça aurait pu être largement pire aussi. Les Jeux sont maintenant passés et je ne vis plus par rapport à ce qu’il s’est passé avant. Je vis le moment présent et je prépare aussi le futur.

Le titre de l'encadré ici

|||Deuxième du Super-G ce jeudi lors de la dernière étape de Coupe du monde à Lenzerheide (Suisse), Thomas Mermillod-Blondin était évidemment fier de sa performance et de monter sur son premier podium dans cette discipline. « Je me sentais bien depuis ce matin. J’ai eu la chance de tirer un bon dossard avec le numéro 5. J’ai fait une course pleine, à mon maximum, se réjouit le skieur du Grand-Bornand. Je n’ai pas fait d’erreur. J’ai vu tous les favoris passer derrière moi. Du coup, je me suis mis à y croire jusqu’à ce qu’Alexis (Pinturault) fasse une course vraiment impressionnante. Félicitations à lui pour cette victoire. Je suis très heureux de partager le podium et de faire un doublé avec lui. C’est vraiment une belle journée. »

Propos receuillis par Vincent Delzescaux