RMC Sport

Sölden (géant) : Ligety aux commandes devant Hirscher et Fanara

Thomas Fanara

Thomas Fanara - AFP

Les Français ont démarré pied au plancher ce dimanche à Sölden, lors de l’ouverture de la saison de ski alpin chez les hommes. Au terme de la première manche du slalom géant, Thomas Fanara talonne Ted Ligety et Marcel Hirscher. Victor Muffat-Jeandet, Alexis Pinturault et Mathieu Faivre ont également intégré le Top 10.

Un Français peut en cacher deux autres. On attendait Alexis Pinturault, à chaque fois sur le podium ces trois dernières saisons à Sölden, ce sont finalement Thomas Fanara et Victor Muffat-Jeandet qui ont le plus brillé lors de la première manche du slalom géant, ce dimanche sur la piste autrichienne.

Fanara a signé le troisième temps (+0’’33) et Muffat-Jeandet le cinquième (+1’’46), deux rangs et deux centièmes devant « Pintu » (+1’’48). Mathieu Faivre a également réalisé une belle entame avec un 10e temps (+2’’14). Steve Missilier a, pour sa part, réussi à se qualifier pour la seconde manche en prenant la 25ème place (+3''47) alors qu'il s'élançait avec le dossard 66 sur une piste très déteriorée.

Aux avant-postes, les cadors sont également au rendez-vous. L’Américain Ted Ligety, triple champion du monde et quintuple vainqueur du petit globe de la discipline, pointe en tête (1’12’’30) devant Marcel Hirscher, quadruple tenant du titre du gros globe (+0’’17). Une seconde manche passionnante en perspective à 12h45.

Fanara : "Vraiment content"

"Je suis vraiment content, je me suis donné à 100% comme j’avais l’intention de le faire, explique Thomas Fanara. Je reste au contact des deux gros. Il faut rester concentré pour la 2ème manche. Tout est à refaire, il faut garder le même état d’esprit, rester comme je suis ni plus ni moins. Et on verra ce que ça fait !" 

"Je n’ai pas trouvé le bon rythme, regrette pour sa part Alexis Pinturault. C’est un rythme qui était lent, long. Et du coup, je pense que je me suis trompé un peu tout le long. Ça met un peu un coup, on espère toujours commencer un peu mieux sur la 1ère manche. Je ne suis pas trop mal placé. Mais pour remonter, ça va être compliqué. On est trois à trois centièmes. Je peux essayer de remonter quelques places, mais c’est sûr que pour le podium ça semble compromis."

"C'était vraiment dur, explique de son côté le vice-champion olympique de la discipline, Steve Missilier. J'ai du éviter les trous en sautant ou en coupant la ligne. Sur le bas de la piste, ça faisait vraiment mal aux jambes. Pour la deuxième manche, je vais tout faire pour aller chercher des points et espérer repartir dans les 30 meilleurs pour la prochaine course".

la rédaction