RMC Sport

Valloire fête son héros

-

- - -

Dans la petite station savoyarde, des centaines de fans sont venus rendre hommage au nouveau champion du monde de slalom. Récit.

Sur la place du village, l’écran projette encore et encore la fabuleuse descente de l’enfant du pays. Annick, la maman de Jean-Baptiste Grange, n’avait pu la regarder la veille en direct. Là, elle savoure, soutenue par les ovations frénétiques d’une foule qui a largement grossi ses rangs par rapport aux 400 fans de la veille. Ils sont plusieurs milliers à avoir envahi la station. De toute la vallée de la Maurienne, ils ont rejoint Valloire où le nouveau champion du monde de slalom allait être le roi de la soirée.

Et la montagne s'est embrasée

Jean-Baptiste Grange est arrivé en fin d’après-midi sur un site déjà en ébullition. Dès son arrivée, il est happé par les demandes d’interviews depuis le magasin familial, les autographes, les poignées de main, le journal de 20 heures. Au pied de la télécabine de la Brive, ces œufs dont a éclos l’incroyable champion, il a présenté sa médaille d’or à ses fans. Une descente aux flambeaux puis un feu d’artifice ont embrasé la montagne. Un show dans le froid et dans une extrême bonne humeur. Le dernier champion du monde de slalom français, Jean-Noël Augert en 1970, lui aussi venu en voisin, l’accompagnait. Il tient enfin son successeur.

Au milieu des siens, Jean-Baptiste rayonne. « C’est important pour moi de venir fêter ça ici. C’est un immense bonheur. C’est un peu de la folie, ça fait très plaisir », se délecte-t-il. Le champagne a remplacé le traditionnel génépi et la nuit s’annonçait aussi longue que la veille. Il y avait de belles chances que la célébration d’hier dure également jusqu’à l’aube. On n’est pas champion du monde tous les jours.

S.B.