RMC Sport

Wengen : Pinturault a tout d’un grand

Alexis Pinturault

Alexis Pinturault - -

Vingt-deuxième après la descente, Alexis Pinturault a sorti une grosse manche en slalom pour remporter le super-combiné de Wengen (Suisse). Le Français décroche sa 3e victoire en Coupe du monde et assoit un peu plus encore son statut de leader de l’équipe de France.

A seulement 21 ans, Alexis Pinturault ne cesse de s’imposer comme l’un des nouveaux patrons du circuit. Le skieur de Courchevel en a encore fait la démonstration ce vendredi à l’occasion du premier super-combiné de l’hiver. Entre prise de risques et maîtrise technique, la « pépite » tricolore a une nouvelle fois dévoilé toutes les facettes de son talent. Après avoir limité les dégâts sur la descente dans la matinée, en prenant la 22e place, le Français a maîtrisé de main de maître son slalom. Vainqueur en 51’’56, il relègue même le Croate Ivica Kostelic à plus d’une seconde (1’’15) ! Troisième (à 1’’49), le Suisse Carlo Janka monte sur la boîte pour la première fois depuis mars 2011.

« Cette victoire a un goût de polyvalence, ça fait plaisir, se réjouit Pinturault. C’est le chemin que je veux prendre à l’avenir. Ça lance les hostilités avant les Mondiaux. C’est toujours bon d’engranger un peu de confiance avant un grand évènement. J’y arrive plus ou moins avec la forme et la confiance que je voulais. » Un peu plus d’un mois après sa victoire dans le slalom de Val d’Isère, le Français monte sur la plus haute marche du podium pour la 3e fois de sa carrière en Coupe du monde.

Brenier : « C’est un gamin exceptionnel »

Après avoir révélé au grand jour son incroyable potentiel la saison passée, Alexis Pinturault confirme semaine après semaine qu’il est bien le nouveau leader de cette équipe de France. « Je pense qu’il va encore me bluffer pas mal de fois, admet Gilles Brenier, directeur des équipes de France de ski hommes. C’est un gamin exceptionnel, comme on en a très rarement dans les équipes. Il est vraiment capable d’être bon partout. Il est exceptionnel car il est doué. Son but était de monter sur le podium mais aujourd’hui, son but est de remporter la Coupe du monde. Malgré son jeune âge, il met tout en œuvre pour atteindre ses gros objectifs. »

Du haut de ses 21 printemps, Pinturault devient le 3e skieur tricolore à s’imposer dans cette spécialité. Michel Vion (en 1985) et plus récemment Jean-Baptiste Grange (2008) ont également réussi à dompter la piste de Wengen en super-combiné. Après une préparation tronquée en raison d’une opération à la cheville, le doute sur son niveau de performance était permis. Avec 3 podiums, dont deux victoires, Pinturault l’a levé à merveille. Au point de faire partie des grands favoris pour les Mondiaux de Schladming (5 au 17 février). En attendant, il aura encore l’occasion de se mettre en jambes, dès dimanche matin sur le slalom…