RMC Sport

Worley : « La confiance monte d’un cran »

-

- - -

Tessa Worley a lancé sa saison ce dimanche en remportant le géant de Saint-Moritz. La Bornandine décroche sa 1ère victoire depuis son titre de championne du monde et engrange un maximum de confiance avant les étapes françaises.

Tessa Worley, quelle est votre réaction après cette première victoire de la saison ?

Cette course fait beaucoup, beaucoup de bien. C’est une belle journée, avec du vrai ski. C’est super cool ! A l’entraînement, ça allait de mieux en mieux. Je voulais simplement faire mon ski en attaquant. C’est ce qui m’avait un peu manqué à Beaver Creek (9e).

En tête après la première manche, comment avez-vous attaqué la seconde ?

Je voulais attaquer à fond la deuxième manche car je savais que les filles derrière allaient pousser fort et que ça allait être une belle bataille. Cette position, je la connais. Il ne faut surtout pas faire l’erreur de sécuriser sa place. Je voulais vraiment y aller à fond. Je l’ai prise comme une deuxième course que je voulais gagner.

C'est votre troisième podium à Saint-Moritz, la deuxième victoire. Décidément, c'est une piste qui vous réussit particulièrement...

On m’a souvent parlé de ça. C’est une piste à la fois simple et compliquée car elle est mi-raide, mi-plate. Il y a pas mal de petits mouvements de terrain. Il faut savoir rester propre sur ses appuis sur ce genre de neige et avoir l’engagement nécessaire. Sur mes trois dernières courses à Saint-Moritz, c’est ce que j’ai réussi à faire.

Cette victoire est la première depuis votre titre de championne du monde...

Le titre, c’est bien mais c’était l’année dernière. Maintenant, ça ne me sert pas à gagner les courses cette saison. La confiance est revenue. Aujourd’hui, ça fait énormément de bien. On est super motivé car on arrive sur les Coupes du monde en France (Courchevel et Val d’Isère, ndlr). 

Après un début de saison un peu compliqué, votre 9e place sur le Super-G samedi a-t-elle été un déclic ?

Pas un déclic. Mais c’est sûr que ça m’a donné une idée sur la manière dont je devais aborder cette piste. Ça m’a fait du bien car c’est un Top 10 et donc un résultat positif, avant une course importante. Donc, ça sert toujours.

Comment abordez-vous les étapes françaises de la semaine prochaine, à Courchevel et à Val d'Isère ?

Comme tout le monde. Même sans mon résultat d’aujourd’hui, j’aurais eu de l’ambition car il y en a toujours beaucoup en France. J’ai la confiance qui est montée d’un cran. C’est bien d’arriver comme ça sur les prochaines courses.

La rédaction