RMC Sport

Sotnikova, le scandale continue

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Au lendemain du sacre contesté et contestable en patinage artistique de la poupée locale, la Russe Adelina Sotnikova, la polémique bat son plein. Mais le mal est fait, et cette discipline ne cesse de se décrédibiliser.

Moins de vingt-heures après le succès de la Russe Adelina Sotnikova en patinage artistique (le premier titre olympique de la Russie dans cette discipline chez les dames), de nombreux observateurs ne décolèrent pas. Selon eux, la Coréenne Kim Yu-Na méritait le titre olympique en lieu et place de la jeune locale de 17 ans, qui a notamment commis une erreur de réception qui aurait dû lui être rédhibitoire.

Ce vendredi matin, lors de son briefing quotidien, le CIO a été plusieurs fois interrogé sur le sujet. « Si il n’y a pas de dépôt de plainte, nous devons faire confiance aux résultats » s’est borné à répéter Mark Adams, le porte-parole de l’instance olympique.

Petites magouilles entre amis

Les Américains dénoncent le scandale en insistant sur la composition du panel des juges, dont l’un a déjà été suspendu par le passé. Pour les Coréens, le scandale vient de la présence de la femme du directeur général de la fédération russe dans ce panel…

Comme depuis le début de ces Jeux Olympiques de Sotchi, la notation des patineurs russes a donc fait une nouvelle fois parler d’elle. Un problème récurrent. Et un mal persistant car d’année en année, le patinage artistique ne cesse de se décrédibiliser avec ses petites magouilles entre amis. Et d’écorner chaque fois davantage l’image d’un sport en lequel plus grand monde ne croit.

Le titre de l'encadré ici

|||

Une pétition pour ouvrir une enquête

Depuis ce matin, une pétition circule sur internet. A 13h, plus d'un million et demi de personnes l'avait déjà signée pour demander officiellement qu'une enquête soit ouverte après le sacre de Sotnikova. Sollicité par RMC Sport, le comité olympique coréen "ne veut pas encore prendre position". La presse coréenne, elle, crie au scandale, au même titre que les Japonais et les Américains qui sont également très virulents.

FG et GM à Sotchi