RMC Sport

Violences sexuelles dans le patinage: Maracineanu annonce l’établissement d’un plan de prévention

Au micro de RMC Sport, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a lancé un appel aux personnes concernées par des affaires de violences sexuelles dans le sport pour avancer vers plus de transparence sur le sujet. Elle en a profité pour annoncer la tenue d’une conférence où seront décidées les mesures pour mettre fin à ces dérives.

La ministre des Sports Roxana Maracineanu est déterminée à faire toute la lumière sur les affaires de violences sexuelles dans le sport, à la suite des accusations de violences sexuelles de plusieurs patineuses.

"Je continue à dire la même chose. Si vous avez des choses dire, à raconter, sur des faits anciens, des faits actuels, n’hésitez pas à nous les faire parvenir, a-t-elle déclaré au micro de RMC Sport ce vendredi. Parce que, ce qui compte pour nous aujourd’hui, c’est que les victimes sortent du silence, qu’on puisse les accompagner, qu’on puisse leur proposer un accompagnement spécifique."

La ministre des Sports veut recueillir un maximum de témoignages sur les agissements des dirigeants incriminés pour mettre en lumière "un éventuel silence organisé ou institutionnalisé autour de ces thématiques".

Mettre des mots sur ces violences

"C’est vraiment sur cela que j’insiste. Les faits qui nous remontent sont d’une gravité exceptionnelle a-t-elle appuyé. Il faut vraiment qu’on en prenne tous la mesure, et qu’on agisse pour que les coupables soient sanctionnés, qu’on fasse les transferts vers la justice et que la justice puisse faire son travail. Ce n’est pas moi qui sanctionne, ce n’est pas moi qui définit des culpabilités des autres. C’est à la justice de gérer ça, de faire en sorte que si on a caché des choses, on puisse mettre des mots dessus."

Pour ce faire, une grande conférence sera organisée dans le courant du mois de février pour établir "un grand plan de prévention des violences sexuelles dans le sport". "Tout cela va se passer le 21 février, organisé et piloté par le ministère des Sports", a précisé la ministre.

Retrait de délégation, où en est-on ?

Lundi, Roxana Maracineanu avait demandé à Didier Gailhaguet, président de la Fédération française des sports de glace, de démissionner, menaçant de retirer la délégation ministérielle à la FFSG. Avant de prendre sa décision concernant son avenir à la tête de la fédération, Didier Gailhaguet a déclaré cette semaine qu’il souhaitait attendre les conclusions d’une mission d’inspection générale diligentée par le ministère.

La ministre a signé jeudi le courrier de la mission d’inspection générale et la mise en place des enquêtes administratives dans les 200 clubs affiliés FFSG. Le courrier avec les questions auxquelles la FFSG devra répondre est en cours d’écriture. Il devrait être envoyé samedi. La FFSG aura une quinzaine de jours pour répondre à ces questions.

QM avec Morgan Maury