RMC Sport

Boxe: Canelo-Saunders, les chiffres fous d’une soirée qui fait revivre le monde d’avant

Un énorme combat d’unification des super-moyens et 70.000 spectateurs pour voir ça. La soirée de boxe de samedi soir dans le stade des Dallas Cowboys, avec Canelo Alvarez-Billy Joe Saunders en combat principal, va battre plusieurs records d’affluence encore inimaginables il y a quelques mois en raison de la pandémie de Covid. Désormais "ouvert", le Texas va s’offrir un retour vers le passé et le monde d’avant.

Quelques milliers de spectateurs par-ci, quelques milliers d’autres par-là. Comme tous les sports, la boxe subit depuis plus d’un an les conséquences de la pandémie de Covid. Mais ce week-end, le noble art s’offre un retour dans le monde d’avant. Au programme? Le combat d’unification des super-moyens entre la superstar mexicaine Saul "Canelo" Alvarez, champion WBC-WBA Super-The Ring, et le Britannique Billy Joe Saunders, détenteur de la ceinture WBO. Un combat très attendu – le style de Saunders peut clairement poser des problèmes à Canelo – qui aura lieu ce samedi soir dans l’écrin du AT&T Stadium, à Arlington, Texas.

>> Le RMC Fighter Club vous raconte Canelo Alvarez, l'étoile mexicaine de la boxe

L’habituel stade de la franchise des Dallas Cowboys, en NFL, accueillera également le médaillé olympique français Souleymane Cissokho face à un autre Britannique, Kieron Conway, pour tenter de remporter sa première ceinture internationale (WBA Inter-Continental). Avec quelques records… d’affluence à la clé. Selon Eddie Hearn, promoteur du combat via sa société Matchroom Boxing et la plateforme de diffusion DAZN, plus de 65.000 tickets ont déjà été vendus et 70.000 spectateurs sont attendus ! Vous ne rêvez pas, vous avez bien lu 70.000. Et comme le toit sera de sortie sur l’AT&T Stadium, ce total dépasse les 63.352 spectateurs qui avaient garni le Superdome de la Nouvelle-Orléans en septembre 1978 pour le second combat entre Muhammad Ali et Leon Spinks pour devenir le record historique pour un combat de boxe en intérieur aux Etats-Unis (le record mondial appartient à Anthony Joshua avec 80.000 à Cardiff contre Joseph Parker en 2018)!

"C'est la boxe qui a fait ça"

Il s’agira également d’un record pour la boxe dans l’enceinte des Cowboys, qui peut accueillir plus de 100.000 spectateurs en configuration NFL, alors que des combats y avaient été organisés avant la pandémie. Ce stade accueille en effet le noble art pour la sixième fois et le précédent record appartenait déjà à Canelo pour sa seule autre apparition à Arlington, avec 51.240 spectateurs devant sa victoire par KO sur Liam Smith pour la ceinture WBO des super-welters en septembre 2016. La légende philippine Manny Pacquiao et l’Américain Errol Spence Jr, champion WBC-IBF des welters, ont eux aussi boxé deux fois chacun dans ce stade (deux fois en 2010 pour Pacquiao, une fois en 2019 et une fois en 2020 pour Spence) sans atteindre les chiffres de Canelo-Saunders. A titre de comparaison, la défense de titres de Spence contre Danny Garcia en décembre dernier à Arlington avait généré une affluence de 16.102 spectateurs, à l’époque limitée par les restrictions sanitaires.

Canelo, lui, avait dû se contenter de 12.000 et 15.000 spectateurs lors de ses deux derniers combats en date, deux victoires en décembre à l’Alamodome de San Antonio (Texas) face au Britannique Callum Smith et en février au Hard Rock Stadium de Miami contre le Turc Avni Yildirim, en raison de restrictions similaires. Cerise sur le gâteau, la soirée Canelo-Saunders va aussi signer le record d’affluence pour n’importe quel événement de n’importe quelle nature aux Etats-Unis – où 51.838 spectateurs ont assisté au récent Kentucky Derby, célèbre course hippique américaine – depuis le début de la pandémie et même sans doute dans le monde. "Et vous savez quoi? C’est la boxe qui a fait ça, se satisfait Eddie Hearn sur le site du magazine The Ring. Ce samedi, on célèbre notre merveilleux sport."

Neuf millions de vaccinés à deux doses

Si une telle perspective semble encore très lointaine de notre côté de l’Atlantique, où la pandémie reste vive, le Texas a rouvert ses portes en grand et retrouvé une vie presque normale – le port du masque n’y est par exemple plus obligatoire – après un coup d’accélérateur sur la vaccination: sur les vingt-neuf millions d’habitants de l’Etat, vingt ont déjà reçu une première dose et neuf la deuxième, soit plus que toute la France. Ce qui n'empêche pas, et heureusement, la "bulle" sanitaire d'être en place pour les athlètes, qui restent isolés et très souvent testés. Dès le mois d’avril, l’équipe de baseball des Texas Rangers avait accueilli 38.000 spectateurs dans son stade (situé lui aussi à Arlington) pour le match d’ouverture de sa saison en MLB. Le Toyota Center de Houston fera lui salle comble le samedi 15 mai pour accueillir un autre événement dans les sports de combat, l’UFC 262. Pas une première pour l’organisation de combats de MMA qui a déjà rempli la VyStar Veterans Memorial Arena de Jacksonville, en Floride, autre Etat "ouvert", fin avril pour l’UFC 261.

https://twitter.com/LexaB Alexandre Herbinet Journaliste RMC Sport