RMC Sport

Gilets jaunes: quel boxeur était Christophe Dettinger, l’homme qui a frappé des gendarmes mobiles

-

- - AFP

Christophe Dettinger est dans le viseur des autorités après avoir été filmé en train de frapper des gendarmes mobiles lors des manifestations des gilets jaunes, samedi à Paris. Mais quelle carrière a eu cet ancien boxeur professionnel?

Il est surnommé "le bonnet noir" sur les réseaux sociaux, où les vidéos de ces agissements tournent en boucle, suscitant de très nombreuses réactions. Dans le civil, il s’appelle Christophe Dettinger, ancien boxeur professionnel. C’est lui qui a été filmé en train de frapper des gendarmes mobiles, samedi, lors de l’acte VIII des gilets jaunes à Paris. Sur une vidéo, on le voit au corps-à-corps avec un membre des forces de l’ordre, casqué et équipé d’un bouclier. Sur une autre, il donne des coups à un gendarme à terre sur la passerelle Léopold-Sédar-Senghor qui relie le jardin des Tuileries au quai d’Orsay, dans le 1er arrondissement.

Dénoncé par le Syndicat des commissaires de la Police nationale et Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, celui qui est surnommé "le Gitan de Massy" va devoir répondre de ses actes devant la justice. Et peut-être se justifier auprès de la fédération française de boxe, qui a fermement condamné son comportement dans un communiqué. Car s’il a rangé ses gants depuis 2013, Dettinger a longtemps été licencié au club de Massy, dans l’Essonne.

23 combats professionnels

Solide gabarit (1,92m, 91kg), cet employé de mairie de 37 ans, père de trois enfants, a eu une carrière honnête sur les rings nationaux. Plutôt dominateur face à des adversaires de niveau moyen, il compte 18 victoires, 4 défaites et 1 nul en 23 combats. Avec en point d’orgue: un titre de champion de France des lourds-légers en octobre 2007 et une ceinture conservée jusqu’en mai 2008. En revanche, il n'a boxé qu'une seule fois hors de l'Hexagone, avec une défaite à la clé en Belgique. Depuis sa fin de carrière, il n’a pas repris de licence officielle.