RMC Sport

Le résumé de la soirée No Limit VI avec un Mbilli impressionnant

La boxe française a fait régner sa loi au palais des sports d’Orléans à l’occasion de l’événement boxe No Limit VI, diffusé en exclusivité sur RMC Sport, ce jeudi. Christian Mbilli a terrassé le Mexicain Luis Pina avec panache alors que Mathieu Bauderlique, de son côté, s’est démené pour emporter l’adhésion des juges. Et s’adjuger la ceinture WBC francophone des mi-lourds.

Vainqueur de ses onze combats précédents avant la limite, Christian Mbilli a prolongé sa série d’invincibilité au palais des sports d’Orléans. Cela fait désormais douze victoires en autant de combats professionnels pour le Français, qui conserve son titre WBC-Jeunes des poids moyens face au Mexicain Luis Pina, que l’on annonçait très dangereux. Présenté comme un "choc de titans", ce duel aura tourné court, la faute à un enchaînement terrible du Français dans le 2e round.

>> Cliquez ici pour vous abonner aux offres RMC Sport

Bauderlique s'en remet aux juges

Point d’orgue de cette soirée, le combat entre Mathieu Bauderlique et Yann Binanga est allé au-delà de la limite. Le boxeur tricolore a enflammé la cinquième reprise après quatre premier rounds indécis. Mathieu Bauderlique a finalement été déclaré vainqueur à l’unanimité des juges. Il pouvait savourer son titre de champion WBC francophone des poids mi-lourds au micro de RMC Sport .

Natchoo, c'est fou!

C’est la belle histoire du jour. Appelé de dernière minute, Diego "l’Indien" Natchoo est devenu champion de France des moyens en terrassant Michel Mothmora au 7e round d’un combat très intense. Prévenu à 00h30 le jour-même, Diego Natchoo ne faisait pas le poids requis (700 grammes en trop) pour ce combat. Son adversaire ayant décidé de le rencontrer, il n’y a pas lieu de polémiquer. "J’ai perdu, j’ai bien perdu. Je ne voulais pas être champion de France sur tapis vert, ça n’avait aucun intérêt", a déclaré Michel Mothmora.

Hamadouche, un combat vite expédié

45 secondes. C’est le temps dont aura eu besoin Maïva Hamadouche pour faire plier son adversaire hongroise, elle aussi prévenue au dernier moment, et l’envoyer au tapis. Sur un premier coup placé au niveau du foie et un enchaînement bien maîtrisé dans la foulée, la Française a infligé un KO terrible à Mezei dès le premier round. Expéditif.

RMC Sport