RMC Sport

Pourquoi Lomachenko est le "Picasso de la boxe"

Sur RMC Sport 1, ce samedi (4h du matin), a lieu l'un des combats les plus attendus pour la réunification des ceintures WBA \/ WBO des légers : Vasiliy Lomachenko face à Anthony Crolla. L'Ukrainien, en quête de notoriété, s'avance en favori avec son palmarès et un surnom qui parle pour lui : "le Picasso de la boxe".

L'Anglais Anthony Crolla sait qu'il aura fort à faire samedi (4h du matin sur RMC Sport 1) face à l'Ukrainien Vasiliy Lomachenko lors du combat pour la réunification des ceintures WBA / WBO des légers. Adoubé par Mike Tyson, adulé dans le monde de la boxe pour sa technique si particulière, Lomachenko veut profiter de cet espace médiatique pour montrer un peu plus ses qualités. Et faire gonfler sa notoriété.

Le "Picasso de la boxe" ou "le meilleur boxeur du monde"

Champion du monde dans trois catégories (plumes, super plumes et légers), champion olympique en 2008 chez les plumes, en 2012 chez les légers, auteur de 12 victoires (et une seule défaite). Le bilan de l'Ukrainien a de quoi faire pâlir d'envie ses adversaires. Pour les consultants RMC Sport Samyr Hamoudi et Brahim Asloum, c'est simple : Lomachenko est probablement le meilleur boxeur du monde à l'heure actuelle. Son promoteur Bob Arum lui a d'ailleurs trouvé un surnom de circonstance: "le Picasso de la boxe".

"Les plus grands l'ont déjà adoubé" 

"Il est en train de redéfinir les codes de ce sport, explique Brahim Asloum. Il est capable de boxer dans toutes les situations possibles. En temps normal, on apprend à se déplacer avant de déclencher les coups. Lui, il arrive à déclencher en même temps qu'il se déplace, il arrive à trouver des angles de frappe lunaires et surtout avec beaucoup d'efficacité. Les plus grands l'ont déjà adoubé."

Pas le plus connu - l'Ukrainien souffre d'un manque de charisme certain, parle un anglais approximatif et évolue en légers, pas nécessairement la catégorie la plus suivie - Vasiliy Lomachenko n'en demeure pas moins un phénomène qu'il ne faut surtout pas manquer. "Un mix entre un Sugar Ray Leonard et un Mohamed Ali", finit d'ajouter Samyr Hamoudi. L'occasion rêvée pour le voir à l'oeuvre sur RMC Sport ce samedi.

C.P.