RMC Sport

UFC: dans les coulisses de la première victoire de Ciryl Gane

L'entraînement à Paris, le voyage vers l'Uruguay, les photos officielles et la grande pesée... RMC Sport a suivi cet été le poids lourd français Ciryl Gane en marge de son premier combat à l'UFC, remporté face au Brésilien Raphael Pessoa. L'occasion de découvrir un athlète impressionnant, toujours en phase d'apprentissage, et de découvrir surtout un personnage attachant. Un "Bon Gamin".

Fidèle à lui-même, il est entré dans le monde de l’UFC telle une étoile filante. Le 10 août dernier, à Montevideo (Uruguay), le Français Ciryl Gane faisait sa première apparition au sein de la gigantesque organisation américaine de MMA. Quatre minutes après le début de son combat contre le poids lourd brésilien Raphael Pessoa, il pouvait saluer la foule tel un artiste, victorieux par soumission. Et adoubé par les observateurs.

Un moment fort, suivi de près par les caméras de RMC Sport (vidéo ci-dessus), qui ont filmé le Vendéen durant la préparation de son combat. Et dans l’apprentissage d’une discipline qui lui est paradoxalement méconnue. Car "Bon Gamin" (29 ans, 1,95m, 110kg), ancien champion de muay-thaï, n’a débuté le MMA que dix-huit mois avant son baptême du feu uruguayen. Et n’avait combattu que trois fois seulement dans une organisation canadienne avant d’être contacté par l’UFC, fait rarissime.

>>> Cliquez ici pour vous abonner à RMC Sport et profiter en exclusivité des meilleurs combats de l'UFC

"Repartir de zéro"

"Je ne connaissais rien au MMA, c’est vraiment Fernand Lopez (son coach) qui m’a dit: ‘Viens, on essaye quelque chose’. J’étais dans le muay-thaï depuis trois ans, je commençais à avoir un nom, ça devenait intéressant financièrement pour moi… Alors c’était un challenge de repartir encore une fois de zéro, de tout couper, confie-t-il. Mais je me suis dit: 'On va apprendre', et un an et demi après on a signé avec l’UFC, c’est magnifique…"

Pour cela, il a fallu bosser dur, découvrir le combat au sol sur les tapis de la MMA Factory à Paris – repaire d’un certain Francis Ngannou – et répéter les gammes jusqu’à ceux de son hôtel uruguayen. En cultivant toujours sa différence. "Cyril a un style très atypique, j’aurais du mal à le comparer, dit de lui Lopez. Mais c’est quelqu’un qui va changer le visage de la France dans les sports de combats." Alors autant commencer à mémoriser le sien…

Un reportage et tant d'autres à découvrir dans MMA Center le vendredi sur RMC Sport 4.

RMC Sport