RMC Sport

ATP Cup: ATP Cup Les Bleus déjà dans le dur et dans le flou

Battus 2-1 par l’Italie, les Bleus sont déjà éliminés. En rodage, Gaël Monfils ressent le besoin de procéder à des réglages. A tel point qu’il va sans doute renoncer à disputer la rencontre cette nuit face à l’Autriche.

L’aventure de l’équipe de France en ATP, épreuve par équipes préparatoire à l’Open d’Australie, a tourné court à Melbourne. Battus en simple par des Italiens rodés et motivés, Benoît Paire et Gaël Monfils sont déjà éliminés et la confrontation face à l’Autriche, la nuit prochaine, s’annonce assez déconcertante.

Après une quarantaine stricte passée allongé dans son lit, Benoît Paire a frôlé l’humiliation face à Fabio Fognini. Auteur d’un jeu « historique » de quatre double-fautes consécutives à cause du soleil, l’Avignonnais s’est retrouvé mené 6-1, 3-0. Mais la fierté de porter le maillot bleu – vierge de marque car il n’a plus de contrat équipementier – l’a sorti de sa torpeur. Les frappes n’étaient guère centrées mais le cœur était là et ce changement d’attitude a perturbé l’Italien. Au point que le Tricolore a servi pour le gain du set mais Fognini a retrouvé son bras pour s’imposer 6-1, 7-6 en 1h21.

Monfils: "Il faut que je redescende de tempo en terme d’agressivité"

"Je me suis battu, j’ai essayé de faire ce que j’ai pu, a expliqué Benoît Paire. Le plus important pour moi, c’était de m’accrocher. Mes problèmes au service m’ont un peu plombé le moral. Je suis content de l’avoir amené au tie-break. Je ne m’attendais pas à faire le match de ma vie. Il me faut encore un peu d’entraînement, de tennis."

Dans le match des numéro 1, Gaël Monfils, 11e mondial, n’a pas malmené assez longtemps Matteo Berrettini. Le Parisien a mené 4-1 avant de connaître un déchet énorme. Au bout de 1h31, l’Italien a conclu l’affaire 6-4, 6-2. Pour un match de reprise face à un Top 10 affûté, c’était un peu raide pour "Monf'".

"Ca reste pas un bon match… mais pas un mauvais match, a déclaré Gaël Monfils. Au service, ça vient progressivement, ce n’est pas encore super naturel. Je commets encore beaucoup de fautes en coup droit parce que je veux trop en mettre. Il me manque des longues séances d’entraînement. Chaque fin d’année, j’essaie d’améliorer des choses, d’où ce changement de coach. Il faut que je redescende de tempo en terme d’agressivité. J’en ai parlé avec les deux coaches."

Sa nouvelle équipe 100% autrichienne. Si Richard Ruckehausen est à ses côtés à Melbourne (NDLR : il a été désigné capitaine), le "mentor" Günter Bresnik n’a pas fait le déplacement aux Antipodes. Le numéro 1 français communique donc par téléphone avec l’ancien coach de Dominic Thiem.

"Ce n’est pas aujourd’hui que j’allais briller, a reconnu Gaël Monfils. Comme me l’ont dit les coaches, ça prendra quelques mois. Il faut laisser du temps au temps. Il faut qu’on soit bien en place tous les trois."

D’ores et déjà éliminés, les Bleus risquent d’appréhender la rencontre face à l’Autriche totalement détachés. "Je ne cache pas que je ne sais pas si je vais jouer demain, a précisé Gaël Monfils. Maintenant que ça ne sert plus à rien, j’ai envie d’être prêt pour l’Open d’Australie. Je vais déjà vérifier mon épaule avec mon kiné mais j’ai envie de passer du temps à m’entraîner plutôt que de faire des matches, J’ai envie de régler mes problèmes. Peut-être que ça va être Benoît et Nico..."

Ce qui impliquerait donc que Nicolas Mahut, 239e en simple, ouvrirait ce soir à minuit face au numéro deux autrichien Dennis Novak alors que Benoît Paire se verrait proposer un sacré défi face à Dominic Thiem. L’Avignonnais est "habitué" à ce genre de cadeau. En 2019, pour l’édition de la coupe Davis à Madrid, Gaël Monfils n’avait pas joué le deuxième match face à la Serbie et Paire s’était retrouve propulsé face à Novak Djokovic…

Eric Salliot