RMC Sport

Revoilà « PHM » !

Paul-Henri Mathieu

Paul-Henri Mathieu - -

Après plus de quinze mois d’absence, l’Alsacien de 30 ans effectue son retour sur le circuit ATP ce mardi à l’Open Sud de France. Enfin débarrassé de ses problèmes au genou, Paul-Henri Mathieu a hâte de rattraper le temps perdu.

C’est l’heure de retrouver la lumière. Enfin ! Après plus de quinze mois d’absence, Paul-Henri Mathieu s’apprête à faire son retour sur le circuit professionnel cette semaine à Montpellier. Sans classement, ni points à défendre. Mais avec une envie débordante de jouer au tennis. Une sensation qu’il n’a plus connue depuis novembre 2010 et un forfait face au Serbe Viktor Troicki lors du tournoi indoor de Bâle (Suisse). La faute à une vilaine blessure au genou gauche qui l’a contraint à une opération, suivie de longs mois de galère. « Ça serait malhonnête de dire que tout allait bien, glisse le trentenaire alsacien. Mais il faut l’accepter. Ça fait partie de la vie d’un joueur de haut niveau. J’ai eu des hauts et des bas. J’ai quasiment consacré tout mon temps à la rééducation. C’était dur. Mais je me suis accroché. Et je suis content d’être de retour. »

Un retour au premier plan qu’il doit aux organisateurs de l’Open Sud de France. Désireux d’aider l’un des anciens prodiges du tennis français, ces derniers lui ont offert une wild-card dans l’Hérault. « C’est un coup de pouce de la Fédération française et de l’Open Sud de France pour un joueur qui a toujours donné son maximum sur un court, et notamment en Coupe Davis », explique Patrice Dominguez, le directeur du tournoi. Un geste qui a touché PHM, tout heureux de goûter à nouveau à l’ambiance d’une compétition majeure. « Les gens sont presque surpris de me voir, s’amuse-t-il. Ça fait tellement longtemps que je n’étais pas là... Ils doivent se demander si je suis vraiment revenu ! Ça fait un peu bizarre. »

« J’ai quelque chose en plus au fond de moi »

Après un tour de chauffe la semaine passée au Challenger d’Heilbronn (Allemagne), marqué par une défaite sans douleur – une première victoire – après 2h20 de match face au Belge Ruben Bemelmans (7-6, 5-7, 6-3), le natif de Strasbourg sera opposé ce mardi à l’Allemand Cedrik-Marcel Stebe, 21 ans et 83e mondial. Un défi que « Paulo » aborde en toute décontraction, dans la peau d’un joueur décidé à savourer chaque seconde. « Je me suis vraiment battu pour revenir sur un terrain, rappelle l’invité de luxe. Je dois retrouver le rythme des matches. J’espère pouvoir à nouveau bien figurer dans les tournois ATP et dans les ‘Grand Chelem’. Je ne sais pas si je vais revenir plus fort. Mais désormais, j’ai quelque chose en plus au fond de moi. » Quelque chose qui pourrait bien accélérer sa résurrection.

Alexandre Jaquin avec Julien Landry, à Montpellier