RMC Sport

Tennis: ce qui va changer pour les pauses toilettes et le temps mort médical

L'ATP a acté l'évolution de la règle pour les pauses toilettes, sujet de controverse sur le circuit ATP cette année, notamment lors du dernier US Open. Mais ce n'est pas le seul changement opéré par les instances.

Patrick Mouratoglou lui-même appelait de ses vœux une refonte de la règle pour faire passer la pause toilette à trois ou quatre minutes grand maximum. Le célèbre coach français s’était prononcé en faveur d’un changement de règle alors même qu’il défendait Stefanos Tsitsipas, accusé par ses adversaires d’avoir usé et abusé des temps de pause à la durée indéterminée accordés aux joueurs aux toilettes lors du dernier US Open. Le souhait de Mouratoglou a été exaucé, selon L’Equipe. Face à ce malaise, l’ATP a décidé d’agir.

Comme annoncé à la rentrée, les règles ont été modifiées, la pratique, assimilée à une volonté de casser le rythme pour troubler l’adversaire, étant devenue trop fréquente. Pour éviter les tentatives d’abus, l’ATP a choisi de fixer la pause aux toilettes à un maximum de trois minutes une fois que le joueur entre dans les toilettes, révèle le quotidien l'Équipe, qui a eu accès un document officiel envoyé aux joueurs. Aucune limite de temps n'était fixée dans les règlements jusqu'à maintenant. D’après le journal, les joueurs bénéficieront de deux minutes pour changer de tenue en plus de cette pause.

Modifier l'usage du temps mort médical

Une seule pause toilettes sera accordée aux joueurs, et pas davantage, sachant qu’elle ne pourra être accordée qu’à la fin d’un set, toujours selon L’Equipe. Dans la même veine, l’ATP a entrepris de réglementer les temps morts médicaux, et l’usage que pourraient en faire les joueurs et les joueuses. Rappelons que lors du dernier US Open, Barbora Krejcikova avait pris un temps mort médical à 6-5 contre elle dans le deuxième set, prétextant des vertiges alors que Garbine Muguruza revenait dans le match, ce qui avait déclenché la fureur de l’Espagnole, finalement défaite au tie-break.

Dans ce domaine également, des changements ont été jugés nécessaires. Désormais, il y aura un temps mort de trois minutes par match à prendre lors d’un changement de côté ou d’une fin de set uniquement. "Si le joueur ne peut pas continuer jusqu'au prochain changement de côté, il perdra les points requis pour atteindre ce changement de côté/fin de set", précise L’Equipe.

QM