RMC Sport

Tsonga : « C’est bien qu’il y ait des petites frictions »

Jo-Wilfried Tsonga

Jo-Wilfried Tsonga - AFP

Jo-Wilfried Tsonga a tranquillement éteint Lukas Rosol ce mardi au premier tour du Masters 1000 de Madrid. Dominé, le Tchèque n’y est pas allé d’un coup de coude provocateur à un changement de côté comme samedi à Munich face à Andy Murray. Choqué par cette attitude anti-sportive, l’Ecossais avait lancé à son adversaire que tous les joueurs du circuit le détestaient. « Ah j’aurais adoré, a souri avec gourmandise Jo-Wilfried Tsonga. Ça fait partie du folklore. On ne se bat pas dans les vestiaires alors, c’est bien qu’il y ait des petites frictions… » Et comment « Jo » aurait réagi si Rosol avait réédité son geste culte? Sa réponse est pleine de sous-entendus : « Ce qui est dangereux, c’est que je ne peux pas le prédire… » Souvent décrit comme le sosie de Mohammed Ali, le Français aurait peut-être tenté le KO. Même si le Tchèque n’a pas le gabarit d’un poids moyen. 

RMC Sport