RMC Sport

Coupe Davis : Avec Monfils, sans Simon

Gaël Monfils

Gaël Monfils - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Arnaud Clément a décidé de conserver son épine dorsale, pour le quart de finale de Coupe Davis contre l’Allemagne, à Nancy (4-6 avril). Exit Simon, Gasquet, Tsonga, Monfils et Benneteau seront de la partie contre une équipe d’Allemagne décimée.

On ne change pas une équipe qui gagne. Après le facile succès décroché il y a deux mois contre l’Australie (3-0), Arnaud Clément a décidé de s’armer des mêmes leaders contre l’Allemagne, en quarts de finale de la Coupe Davis à Nancy (4-6 avril). 

A Mouilleron-le-Captif (Vendée), Jo-Wilfried Tsonga (11e mondial) et Richard Gasquet (9e mondial) avaient suffi à remporter les deux premiers simples et le double contre la bande à Lleyton Hewitt. Le capitaine des Bleus a ainsi décidé de les reconduire, malgré une tournée américaine en demi-teinte. 

Comme au Vendéspace en janvier dernier, Julien Benneteau (n°52) et Gaël Monfils (n°24) sont également de la partie. Samedi dernier, après sa défaite contre Guillermo Garcia-Lopez au 2e tour à Miami, Monfils avait évoqué des problèmes personnels. Pas de quoi inquiéter Arnaud Clément : « J’ai discuté avec Gaël. Il m’a réitéré sa motivation, son bonheur d’être de nouveau dans l’équipe pour ce 2e tour. Je n’ai pas de motif d’inquiétudes. Il aura quelques jours pour s’aérer, régler certaines choses de son côté. Il sera d’attaque pour la rencontre, j’en suis persuadé. »

L'Allemagne sans ses cadors

« Ces quatre joueurs m’offrent énormément de possibilités quant aux simples et au double, ils sont extrêmement riches. Je ne vois pas l’intérêt d’en faire venir un cinquième pour cette rencontre. Pour moi, ces quatre-là se détachent vraiment du reste », précise Clément, qui préfère se passer cette fois-ci de Gilles Simon (n°27), battu dès son entrée en lice à Indian Wells et à Miami.

En face, Carten Arriens a composé une équipe d’anonymes. En l’absence de Brands, Haas, Mayer et Kohlschreiber, soit les quatre qui avaient disposé de l’Espagne au tour précédent, le capitaine allemand aligne l’équipe suivante : Tobias Kamke (92e), Jan-Lennard Struff (104e), Peter Gojowczyk (111e) et le joueur de double Andre Begemann (495e en simple). De quoi donner à Simon des espoirs de retour en Bleu, lors d’une éventuelle demie contre le Japon ou la République Tchèque, qui devra quant à elle se passer de Tomas Berdych

A lire aussi :

>> Opération réussie pour Del Potro

>> Tsonga, c’est grave ?

>> Federer de nouveau au top

Jérémy Bilinski avec RM