RMC Sport

Coupe Davis: "C’était doux, j’ai entendu cent fois pire", Noah relativise l'altercation Chardy-Fognini

-

- - -

Jérémy Chardy va défier Fabio Fognini lors du quart de finale de Coupe Davis à Gênes, vendredi. Le Français avait battu l’Italien il y a moins d’un mois à Indian Wells, au terme d’un match tendu. Yannick Noah a relativisé la portée de cet événement en conférence de presse ce jeudi.

Jérémy Chardy va défier un sacré numéro en quart de finale de la Coupe Davis, vendredi à Gênes. Le Français aura la pression sur les épaules contre Fognini car cette deuxième rencontre pourrait faire basculer le week-end dans le bon sens, ou le mauvais, pour l’équipe de France. Chardy reste sur deux huitièmes de finale de Masters 1000 et s’adapte rapidement à la terre battue. Mais il va devoir gérer les humeurs d’un écorché vif, un joueur impétueux, capable des comportements les plus déloyales pour faire craquer son adversaire.

Pluie d'insultes à Indian Wells

Chardy en a déjà fait l’expérience à Indian Wells. Malmené par le Français, l’Italien n’avait pas arrêté de conspuer son adversaire, l’insultant même à plusieurs reprises. "Il a été 100e mondial toute sa vie", "il joue au hasard", "va te faire e…, connard". Fognini n’y était pas allé de main morte. "Sur le terrain il n’est pas respectueux. Je n’apprécie pas les gars qui font ça", a déclaré Chardy, interrogé en marge de la rencontre de Coupe Davis. Son capitaine, Yannick Noah, est revenu plus longuement sur cet épisode, jeudi en conférence de presse.

Noah avait entendu "cent fois pire"

"A Indian Wells, Jérémy Chardy a gagné. J’ai entendu ce que Fognini lui avait dit, et franchement, dans ma carrière, j’avais entendu cent fois pire, a relativisé Noah. C’était doux. La seule différence, c’est qu’il y avait des micros. J’en avais entendu parler et franchement je pensais que c’était pire que cela. Si c’est pire demain, on s’adaptera. Et on a aussi nos cartes à jouer. Ça va être un match de tennis d’abord: le jeu va influencer le comportement des uns et des autres, du public aussi. On commencera par jouer au tennis." "Fabio, je le connais bien. Il peut passer par toutes les phases. Il faudra que je reste concentré sur moi-même", abonde Chardy.

VIDEO. "Ils tuent l'âme de la Coupe Davis" déplore Noah qui remarque que "c'est l'argent qui décide"

QM avec Anthony Rech à Gênes